Isabelle Stoehr

        Général
Accueil
Lettre d'infos
Streaming
Calendrier
Tournois
Photos
Liens


   Rédactionnel
Articles
Archives
Sous Presse
Mémoire Squash

       Joueurs
Joueurs
Classement
France/équipes

       
Fédéral
Ligues/Clubs
F.F.Squash

       Divers

Infos Utiles
StatsSquash
Videos

Annonces
 

Contactez-nous
Des Sous !!!

SITE INTERNATIONAL

 

 

 

ISABELLE STOEHR

Envoyez-moi vos messages pour Isabelle sur gommendy@aol.com....


VOS TEMOIGNAGES



Isa,

Je viens de lire ta lettre sur Sitesquash... Je suis atterrée...

Mais je te souhaite tout le bonheur du monde, ça va sans dire. La vie continue, ta vie continue... le squash est une grande famille, tu y as choisi des amis qui te soutiennent à travers leurs témoignages de solidarité, on ne choisit pas toujours sa famille... et c'est parfois douloureux...

Courage, les épreuves. Ça se traverse, et ça rend plus fort, je ne veux pas dire ça endurcit... Ça supposerait être aigri, or pour se construire et avancer on a besoin d'être lucide, déterminée et zou!

Ça ne veut pas dire oublier. Ça veut dire digérer pour pouvoir passer à autre chose... résilience donc, merci à Paul (et aussi à Boris Cyrulnik pour avoir inventé le concept!). Bref courage ma belle, et tu as ton honneur et ta fierté pour toi. La vie devant toi aussi comme tu l'écris avec philosophie.

Je t'embrasse de tout mon cœur.

         
Hey frog 2....

I remember we first met at World Junior Womens Championships in Brazil 1997...you decided to pick on someone smaller than you (ok I'm admitting it now !! ) at the end of tournament party and tu m'as asperge de biere anglaise....merci pour ca frog....

Since then we have become good friends and shared many happy times both on and off court.

In my opinion you were one of the most skilful, talented players on the wispa tour....a natural volleyer with great hands !!

I know how proud you were to represent your country and your federation certainly owe you a debt of gratitude for keeping France in the top echelons of the professional women's game.

You should be proud of your achievements Isa and I want to wish you much love and success in your future life...keep in touch frog 2,

bises, bonsaie
x

Juste un petit mot pour Isa dont le parcours exemplaire ne peut que nous tenir en respect.

Première française à rentrer dans le top 10 mondial, tu as été pour nous une vraie locomotive.

Tu arrêtes ta carrière internationale mais heureusement j’aurai encore le plaisir de partager avec toi de nombreuses rencontres par équipe !

Profite bien de ta nouvelle vie,

Bisous mamiche ;)


               
 

Isa,

All the best in this new part of your life!!!

We’ve known each other since juniors and I always had a great respect for you.

We had some great battles during our junior time and I can still hear your friends shouting ‘Allez, allez…. Allez Isa… Alleeeeeeeez!!!’ J

I will always remember you as the girl with the best racketskills and the best volley!

The French team will miss you… Take care!

                    

"Bonjour Isabelle,

je suis une joueuse lamda de l'ouest de la France, je me souviens de t'avoir vu débuter, tu devais avoir une dizaine d'années, et ta raquette avait l'air si encombrante...

que de chemin parcouru depuis, je suis navrée que ta carrière s'achève sur cette mauvaise "note", mais ainsi que tu le dis, vis ta vie, sois fière de ce que tu as fais, épanouies toi dans tes nouveaux projets et surtout sois heureuse"

                          
Squash de Rezé
Hey Isa!

The squash players that haven't had the chance to step on court with you would have never had the experience of being amongst one of the most talented players I know in the women's circuit.

The first time when I met you in the quarters in Brazil during the World Juniors up til now I always told you how much I'd wish I had your natural skills that made you stand out from the rest.

You've done wonders for squash in France and you had true passion for the sport. I'm glad I've gotten to know you more throughout the years and shared some fun times too.

Wishing you all the very best in everything you do! Will miss you in the squash scene but will hope to stay in touch always.

3 cheers to you!


 

Isa,

Je ne m'attendais pas a cette nouvelle du tout.

C'est avec grande tristesse que j'apprends ta retraite sportive anticipée. Je tiens à te féliciter pour ta très belle carrière, tu auras été une très grande ambassadrice du squash français

Pour moi tu étais la joueuse la plus talentueuse du circuit WISPA.

Je te souhaite beaucoup de bonheur, courage et de réussite dans ta vie autant personnelle que professionnelle. On aura passé de très bons moments ensemble ces 12-13 dernières années et espère en partager d'autres

à bientôt mamiche,

biz
                     
 
C'est avec une certaine stupeur que j'ai vu la nouvelle.

Je pensais bien voir Isa aux mondiaux par équipe en France. Quelle belle occasion cela aurait été de la voir arrêter sa carrière devant le public français, de lui offrir une belle sortie, devant un public français debout pour l'applaudir à tout rompre.

Non, au lieu de ça (je ne connais pas
l'intégralité du dossier) on la remercie abruptement, me semble-t-il.

Si le squash français féminin en est là aujourd'hui c'est grâce à elle, comme elle est arrivée à ce niveau grâce à Corine. Le sport a besoin de locomotive pour aller plus haut.

Seuls les imbéciles ne changent pas d'avis. Peut être la fédé reviendra t elle sur sa décision. C'est d'actualité en plus en ce moment, mais la France a gagné la coupe davis en 1991 avec un Henri Leconte revenant de blessure, 5 mois sans victoire et le voilà qui offre le saladier d'argent à son pays.

Alors peut être, une dernière médaille à Nîmes, un dernier défi. Point commun avec Henri Leconte, le talent naturel et quelques faiblesses dira t on qui font l'alternance de grandes victoires et de défaites incompréhensibles. Le manque de régularité.

Sinon, côté perso, j'évoquerai 2 souvenirs. dans l'ordre un match perdu en
5 au New Squash lors d'un Open en hommage à Guylaine Fuseau mais malgré la défaite un super souvenir.

Le second, une expérience super pour moi au British Open 2008 à Liverpool (je crois qu'il s'agit en plus de son meilleur souvenir CF article d'isa). J'ai eu l'honneur de la coacher lors des 1ers tour dans le vieux club de Liverpool (surtout contre Omneya Abdel Kawy) avant que notre titi national ne prenne la relève ensuite sur le vitré à l'Echo Arena.

Je te souhaite plein de réussite dans tes nouveaux objectifs et j'espère sincèrement que tu auras ta revanche.

Bises et à bientôt toujours avec plaisir.

                   

Et voilà, une page du squash français vient de se tourner.

Et pas seulement une page du squash féminin. Car Isa fait partie de la grande Histoire de la discipline, sans distinction de sexe. Au même titre que Thierry Lincou, Grégory Gaultier, Renan Lavigne ou avant eux , elle fait partie de ces champions qui ont permis à la discipline de se faire une petite place dans la famille des sports.

En entrant dans le top 10 après avoir fait preuve d'une belle et longue présence dans le top 20, Isa a montré la voie.

A titre personnel, j'ai eu la chance de partager quelques bons moments avec elle. Je me souviens notamment d'un mémorable déj à Hongkong !

Parce qu'elle est entière, parce qu'elle dit toujours ce qu'elle pense (même au risque de faire des vagues et de se retrouver dans certaines lignes de mire...), et tout simplement parce qu'elle est une belle personne au-delà d'être une grande championne, Isa mérite tous ces hommages.

Isa, tu peux être sacrément fière de ta carrière. Et la France du squash et du sport peut être fière de toi.

Certes, la fin de ta carrière est un peu brutale. Beaucoup auraient aimé te voir raccrocher la raquette à Nîmes. Certains en ont décidé autrement. Mais aucun regret à avoir.

Une page se tourne mais plein d'autres restent à écrire. Et puis, égoïstement, vu que j'ai toujours mal au dos et suis toujours cassé de partout, au moins, si je passe du côté de Montpellier, j'aurai d'ici deux ou trois une super adresse de kiné !

Plein de bisous et à très vite

         
Grand Reporter L'Equipe, L'Equipe.fr



Froggy,

Good luck in your new career, I am sure that you will be very successful and welcome the new challenge!

You have been an outstanding player for so many years and I will always remember our matches with great enthusiasm. You played with wonderful passion and zeal and showed breathtaking touch, the tour will miss you.

Off the court is was really great getting to know you, life throws many obstacles in the way, but it is always important to remember to live with as much energy and exuberance as one can. Always remember the ones you lost, miss and love, but seize the day!

Stay in touch Froggy and perhaps I can entice you across to play in some hardball doubles in the States - we get to play all the shots we're not supposed to on the singles court!!



xx
 


Dear Isabelle,

We want to wish you a huge congratulations on for your retirement from squash and all the very best of luck for your new career in physiotherapy.

You’ve had a fantastic career and really paved the way for all the French women squash players.

We have great and fun memories from our many years on the circuit together J

We hope to see you sometime in the future when we are back visiting in France.

Big hugs and kisses from Linda, Lolo and Jack.

xxx



Isa,
Here's wishing you the very best for the future.

It has been a pleasure knowing you over the years and I'm happy that we got to enjoy some great moments over those years.

Wishing you every success for the future. I hope it is a bright and happy one.
Hope we keep in touch.

Bisous x
 

Ca va Isa? trop déçue que tu vas nous quitter!

You've had a great career - for someone with the smallest feet and hands in the world tour! - and I will remember with fondness your time on tour.

From our time in Juniors right through to today your racket skills have always impressed and you always seem to knowexactly where that ball was going!

I wish you the best in your next career, get out there and enjoy life!
x

Isabelle,

Je sais que tu as eu des problèmes ces derniers temps, mais je crois que tu as fait le bon choix: le contrat que te faisait la fédé, t'aurait obligée à poursuivre entrainement, déplacement, compétition haut-niveau avec le souci permanent du résultat, de ta reconversion, le souci financier et les études en parallèle.

Tu ne peux prendre le risque de perdre encore une opportunité inespérée.

Débarrassée de tous ces soucis, tu pourras te reconstruire plus facilement, tu ne perdras pas ton talent, et ton projet d'études lancé, tu pourras revenir plus forte que ces derniers temps.

Les championnats du monde sont encore loin, et il peut s'en passer des choses!

Je ne crois pas que la plus grande joueuse française de ces 15 dernières années puisse s'arrêter comme cela. Un break fait souvent du bien.

Je pense que nous nous croiserons encore, donc je te dis à bientôt

                              
Jean-Louis Guidoni
Je ne m’exprimerai pas sur la Fédération Française de Squash, cela risque d’être très désobligeant.

J’ai débuté le squash en 1981, mes premiers adversaires étaient Julien Bonetat, Nicolas Arnoux, Alexandre Denis et d’autres.

Pour tout sportif c’est un honneur mais surtout une chance de rencontrer ses idoles.

Isabelle en fait partie.

J’ai de la chance de la rencontrer de temps en temps à Montpellier, nous avons parfois l’occasion de discuter, mais surtout je la vois s’entraîner, se remettre en question, se poser des questions sur son avenir…

Et là la Fédération l’exclue de l’Equipe de France.

Je serais curieux de voir quelles seraient ses résultats si elle devait jouer sa place contre certaines autres joueuses qui sont aujourd’hui en Equipe de France.

Isabelle je te souhaite beaucoup de courage.

Je pense que nous te reverrons pour les Championnats du Monde, chez moi à Nîmes.

A bientôt sur Montpellier.
Cordialement

                 


Après les conventions Clubs qui détruisent les associations et font tant de dégâts, ça !!!! La fédé fait n'importe quoi, pas de mémoire, pas de réflexion et après on s étonne que notre sport n arrive pas à se développer.

 J'espère que l'élite va être solidaire et scandalisée, que les joueurs sauront être à la hauteur. Tout ça ne donne plus envie de s'investir mais plutôt de jouer en loisirs et évidement sans licence .....

Merci en tous les cas et bravo pour la carrière. Le squash français a grandi grâce à toi et les jeunes qui seront aux mondiaux de 2012 à Nîmes te le devront.

Les instances dirigeantes n'ont pas de mémoires, nous si !!!

                             
"Je n'aurai pas eu l'occasion de connaître Isa très longtemps du fait de nos 10 ans d'écart...

Malgré tout, nous aurons pu partager de grands moments ensemble en équipe de France, notamment au championnat d'Europe à Aix en Provence ou encore au championnat du monde en Nouvelle Zélande en décembre dernier.

Son expérience nous a poussé et apporté à toutes.

Je lui souhaite sincèrement beaucoup de bonheur et de réussite dans sa vie professionnelle et sa carrière en tant que kiné."

                   

Félicitations à Isabelle pour son parcours sportif durant cette décennie. Le règlement est vraiment nul !!!!Elle a quand même représentée la France au plus niveau depuis de longtemps. Il y a de quoi se poser des questions?

Bonne chance pour la suite de ta carrières professionnelle.

Un passionné du Squash

          
Salut Isa,

Quelle tristesse de finir dans ces conditions. Tu es une grande championne et pas simplement sur le court.

Ces études de kiné sont enfin une réalité, ça fait un moment que tu y courais après. Nous avons passe de très bons moments ensembles, et nous n'oublions pas que c'est grâce a toi que nous connaissons le phénomène Sarah.

Nous avons un petit goût d'inachevé depuis que l'ASOI a été détruit, il nous manque vraiment une édition.

Bonne chance dans ta nouvelle vie.

22800 bisous.
                    

C'est toujours triste de savoir que les joueurs qui ont marqué leur génération mettent fin à leur carrière. Ca a été le cas de David Palmer il y a une quinzaine de jours, hier de Stewart Boswell et aujourd'hui Isa.

Ca me touche d'autant plus qu'au fil du temps après plusieurs sélections en équipe de France et quelques wispa joués à ces côtés, j'ai partagé plusieurs moments avec Isa.

Elle a toujours été un leader, une locomotive. Petite c'était mon modèle, puis j'ai grandi et j'ai eu cette chance de me retrouver en équipe de France senior avec elle. Il y a eu de super moments, mais aussi d'autres plus dur à gérer, mais Isa été là, présente pr nous soutenir, pour nous conseiller, ... et aussi nous remettre en place si nécessaire ;)

Il ne faut pas l'oublier, Isa est la première française à entrer dans le top 10 mondial. Et je trouve ça vraiment dommage qu'elle n'est pas eu plus de reconnaissance quand on voit ce qu'elle a fait pour le squash français.

Mais une chose est sure Isa sera et restera une figure emblématique de par la carrière qu'elle a eu. Ca va faire bizarre de ne plus la voir sur le circuit.

En tout cas, je te souhaite tout le bonheur que tu mérites après les sacrifices que tu as fait. Je sais que l'école de kiné c'est ce que tu voulais faire.

Je sais aussi à quel point changer de vie peut te faire perdre tes repères, il faut se remettre dans le bain, mais une fois le tout réglé tu pourras enfin profiter de l'après! :)

Oh and by the way, tu auras toujours un court à ton nom au squash des cigales, et tu sais que tu y seras toujours la bienvenue. Papa serait ravi de t'y revoir ;)

Bisous mamiche

                    

Je n'étais pas au fait de toute cette histoire, jusqu'à ce que je lise ton témoignage sur SiteSquash.

Je suis (comme beaucoup) incroyablement surpris par l'attitude de la fédé, surtout dans une discipline comme la notre où toutes les nobles valeurs que le sport représente ont encore tout leur sens (ou presque...).

Comme tu le dis si bien, après toutes ces années passées au plus haut niveau, un minimum de reconnaissance aurait été le bienvenu.[...]

Tu ne me connais certainement pas. Je ne suis qu'un joueur lambda qui, comme beaucoup d'autres, lorsque nous étions gamins, depuis toutes les écoles de squash de France et de Navarre, rêvions de jouer comme nos idoles : Thierry, Greg, Renan, ... et Isa!

Alors, je te le dis de tout cœur : Bonne route, championne.

                 
Un petit mot pour Isa et pour sa superbe carrière qu’elle a eu. Je la connais depuis que j’ai l’âge de 10 ans.

Tu peux être très fière de ton parcours Isa comme tous les joueurs, amis, famille et moi-même qui le sont pour toi.

Tu as fait partie de l’évolution de notre sport au niveau national et du sport en haut niveau. C’est dommage que la fédération n’a pas su te remercier pour ca (petite parenthèse pour un avis personnel J).

Je suis loin d’avoir eu ton niveau au squash mais je connais le fait de devoir se détacher de sa passion et du sport en haut niveau. C’est pas toujours facile mais comme tu le dis très justement, il y a une suite après… ;)

Pleins de bonheurs dans ta nouvelle carrière.

Bisous
                 
Isa, il n'y a qu'une chose à dire , merci pour ce que tu as apporté au squash Français.

Bravo pour ta carrière, ton niveau de jeu, les sacrifices que tu as fait !

 Tu dois sortir fière d'avoir accompli tant de choses dans ton sport. Il est vrai que nous aurions aimé te retrouver à Nîmes pour le championnat du monde, mais nous aimerions encore plus que tu t'épanouisses dans ton après carrière de sportive de haut niveau.

Bonne chance pour ta nouvelle vie et tes études, et nous espérons te revoir dans quelques années avec des petits jeunes que tu auras formé .

Amitié de la part de toute l'équipe du squash des Costières.

         


 

29 novembre 2011

Bonsoir Framboise,

Mon souhait était de mettre un terme à ma carrière en décembre 2012 après les Championnats du Monde par équipe à Nîmes, finalement j'ai reçu un email de la Fédération m'annonçant que comme je remplissais plus les critères; être dans le top 50 mondial au-delà de 25 ans, il n'était plus envisageable qu'ils me sollicitent pour les championnats du monde à Nîmes fin 2012 et de ce fait je ne recevrais plus d'aides financières ni pour les tournois ni pour mon école de kiné!

Il est vrai que je n’ai pas fait une année sportive extraordinaire, ceci dit j'ai fait une bonne prestation au France perdant sur Camille 3/1 et j'ai toujours été dans le top 30 mondiales jusqu' à cet été.

J'étais préoccupée par mon avenir professionnel (légitime après 3 années de refus de cette dérogation pour rentrer à l'école de kiné), et quand j'ai appris la bonne nouvelle où je remercie la fédération et le ministère pour cette dérogation, il m'a fallu anticiper le coût du financement 6000 euros/an et de ce fait j'ai dû trouver une solution; faire les camps aux Etats Unis.

Il fallait rapidement que j'avance la somme pour assurer ma place en 1ère année de kiné.

Je suis donc rentrée en kiné en Septembre, mon rythme a changé, se remettre à étudier, à faire travailler la mémoire n'est pas de tout repos, paliers les deux n'est pas facile, mais quand on aime et qu’on est motivé les choses paraissent un peu moins difficile.

Il était question que je joue encore 2012 et finir sur les monde à Nîmes; J'avais prévu de faire trois tournois sur les mois de Septembre et Octobre; Monaco, Qatar et les mondes, et ensuite Novembre, Décembre me focaliser sur mes examens.

J'ai eu des problèmes de santé qui m'ont obligé à annuler les mondes et le tournoi du Qatar. Du coup je prends deux sanctions 2 zéros qui me font perdre presque 30 places au classement mondial en 4 semaines.

Quelques jours plus tard à la sortie de mon classement au 1er novembre, je suis 57 mondiales..; donc hors critères. Il y a des règles pour obtenir les aides personnalisées, elles sont là pour être appliquer et je le comprends tout à fait, qu'on ne m'aide plus pour les tournois et la licence WISPA c'est une chose, se faire exclure de l'Equipe de France s'en est une autre!!! Il y a des joueuses qui ont été sélectionnée alors qu'elles n'étaient pas dans les critères....

J’avoue qu'après plus de 15 ans en Equipe de France, et je ne compte pas les années en junior, c'est difficile à accepter. Tant d'années de sacrifices pour être au haut niveau ... pour au final être remerciée de la sorte!!

Suite à ça, après plusieurs semaines de réflexion et ne pouvant assumer le coût des tournois, licence et formation kiné seule, Je décide de mettre un terme à ma carrière de squash.

Je veux remercier toutes les personnes qui m'ont aidés d'un façon ou d'une autre, pas forcément que sur le plan squash mais qui étaient là pour moi, tout d'abord ma famille, la famille Bonétat , Albert et Jacqueline Médina, la famille Chambon, Rousseau... Nathalie Cornet, et la dernière personne avec qui j'ai appris ce que le mot Résilience voulait dire; Paul Sciberras et d'autres encore.

Je veux remercier mes équipementiers, mes partenaires qui m’ont toujours fait confiance et avec qui j'ai toujours eu une bonne relation.



Mon plus beau souvenir vécu en individuel restera ma demie finale au British Open, je rentre dans le tableau finale après avoir gagné 3 matches pour sortir des qualifications, je m'incline 3/1 sur Jenny Duncalf très serré en demie alors qu'elle jouait son 3ème match et moi mon 6ème!

Les championnats du monde junior au Brésil avec Fred Lecomte restera également un moment particulier du fait du contexte (et en particulier le décès de mon grand-père, ma mère mourante) et j'arrive malgré tout à atteindre la finale.

Avec l'Equipe de France, bien sur ce championnat d 'Europe organisé par Loïc Thebault à Rennes, championnat où nous avons obtenu la première médaille de l'équipe de France avec Laurence , Corinne et Maud devant 2000 spectateurs.

Le titre de Vice-championne d'Europe à Aix fut également un grand moment d'émotions avec Camille, Colline et Maud où même si on passe très proche du titre, c'était la première fois que je rentrais sur le court avec des frissons tellement il y avait de l'ambiance. Tous ces moments privilégiés et plus encore resteront dans ma mémoire.

Je quitte le haut niveau, en me disant que j'avais surement les qualités pour atteindre mieux que cette 10ème place mondiale mais à mes yeux ce qui importe c'est d'être bien dans ma vie.

Je n’ai peut-être jamais gagné un titre mondial (Championne d'Europe et multiple Championne de France) mais j'ai gagné mon bonheur. Il faut toujours se rappeler d'où l'on vient.

Une carrière de haut niveau dure 10, 15 ans ce qu'on oublie c'est qu'il y a une vie après.... Un joueur m'a dit un jour, " même si je suis champion du monde je serais jamais heureux".

Si j'ai un message à faire passer aujourd'hui; soyez heureux et maitre de votre vie

Je vais continuer à jouer pour mon club de Mulhouse où je remercie encore l'Espace Squash 3000 et Thierry Jung de leur soutien, et me concentrer sur ma formation de kiné. Formation dans laquelle je suis épanouie.

Merci à toi Framboise pour ton soutien pour le squash, pour les clubs, pour les joueurs... grâce à toi les proches et fans peuvent suivre ce qui se passe dans le squash et notamment les performances des Français.

Merci à tous
                                    

 

JANVIER 2010


Février 2008


Avec les Bonétat en 2008


Sannois juin 2008

7 janvier 2010

Bonjour à tous,

Tout d'abord meilleurs voeux ...pour l'année 2010!

Les fins d'années sont toujours de bon moment pour faire un bilan d'une saison écoulée... Pour ma part l'année 2009 a été l'une des pires de toute ma carrière; très mauvais résultats sportifs,  je n'ai pas passé un tour dans les gros tournois, perte de mon titre national après 11ans de domination, perte de motivation, d'envie...

Puis sur le plan de la reconversion, pas de bonnes nouvelles non plus cela fait deux ans que je cherche à rentrer à l'école de kiné de Montpellier en demandant cette dérogation pour les sportifs de haut niveau en reconversion..

Enfin reconversion, c'est un bien grand mot.... les deux dernières joueuses de squash qui ont obtenu cette dérogation avaient à peine 20ans!!!! Un nouvel échec, mon dossier n'est pas retenu...

Donc bilan 2009 très négatif!

Dans une carrière il y des hauts et des bas, 2009 était très bas, la page est tournée... maintenant je veux attaquer 2010 le plus rapidement possible... il y a des fois où faut savoir accepter les mauvais moments, rebondir et aller de l'avant!

J'attaque la saison à Cleveland fin janvier pour ensuite aller à Mulhouse le club pour lequel je joue reconquérir mon titre national, ensuite direction l'Égypte et la Malaisie au mois de mars

Concernant ma reconversion, avec la Fédération, je représente ce mois-ci un dossier pour l'École de kiné de Montpellier.. après deux tentatives, j'espère vraiment que ça sera la bonne car il y a une vie après le squash!!! et on est loin des revenus du tennis pour espérer vivre de ses gains!

Voilà pour ma saison 2009

Bonne année encore tous et à à bientôt sur le SiteSquash

                                      

NOVEMBRE 2006

10 novembre 2006

Un joli article sur la Crevette sur le site officiel des joueuses du circuit mondial, WISPA....

A découvrir cette rubrique, d'ailleurs... Plein d'infos sur toutes les joueuses du circuit....



 

2 novembre 06

Une page pour la Crevette. J'espère qu'elle va se remplir, jour après jour, compétition après compétition....

Et on commence par de mauvaises nouvelles...

 Sa blessure à la voûte plantaire n'est toujours pas guérie...

 

Salut Framb

Voici quelques nouvelles, j'ai vu mon médecin la semaine dernière et pas super... Visiblement, après lecture de l'IRM que j ai passée après 4 semaines d'arrêt, je ne pourrais reprendre l'entraînement sur le court que dans 3 semaines.

En effet, une rupture partielle de l'aponévrose plantaire nécessite 8 semaines d'arrêt. Le Championnat du monde individuel est dans 3 semaines!

J'ai raté Hong Kong, et visiblement, sauf si la cicatrisation s'améliore d'ici là, je ne serai pas au meilleur de ma forme pour les championnats du monde individuels.

Je suis très mécontente car cette blessure aggravée lors des championnats du monde par équipe au Canada me coûte très cher, c'est le cas de le dire!!!

Il y a des blessures qui font partie de la vie d'un athlète de haut niveau, il y en a d'autre qu on pourrait éviter...!

J'en profite pour travailler dans d'autres domaines pour revenir plus forte, car même quand on est blessée il y a toujours quelque chose à faire.

Salutations sportives à tous les internautes de SiteSquash.

À bientôt
                              
               

 
Mini Portrait Isabelle 2004
Alors ma petite puce, tu es
basée à Manchester maintenant ?


Oui, j’habite à Manchester depuis le 1er juillet 2004

Pourquoi cette ville ?

Cela faisait un an et demi, deux ans que j’allais régulièrement jouer là-bas, une semaine par mois environ, et je connaissais du monde. C’est aussi là que vit Caroline Glain, ma fasciathérapeute (et la mienne, FG) qui m’aide bien à me remettre de mes blessures diverses. C’est pour cela que j’ai décidé de venir faire mon petit trou à Manchester.

Est-ce que ton jeu a évolué depuis ton changement de domicile ?

Oui, maintenant, tous les jours, je peux faire des matchs de haut niveau, je suis dans de biens meilleures conditions pour m’entraîner. Quand j’étais à Chambéry, j’étais la seule joueuse, alors qu’ici, il y a un groupe qui possède une véritable dynamique, et c’est très bien. Et puis, en Angleterre, je n’ai que ça à faire, jouer au squash… En plus, cela me permet d’améliorer mon anglais.

Tu as trouvé facilement à te loger ?

Oui, je partage une maison avec deux copines du club de Cheadle.

Tu as maintenant 25 ans, ni une junior, ni une « vétérane »… Tu te vois où dans les 2, 3 ans à venir ?

J’espère bien arriver au top du top. Je ne me donne pas vraiment de date limite, mais oui, je pense qu’aux alentours de 28 ans, je devrais avoir atteint mon potentiel maximum.

Tu as beaucoup souffert de blessures à répétition, c’est dû à quoi, à ton avis ?

D’après moi, d’un mauvais entraînement, et aussi, de quelques kilos en trop. Alors, j’ai commencé à perdre un peu, et j’ai aussi changé ma façon de m’entraîner. Sinon, j’ai réglé mes problèmes de genou, en faisant beaucoup de muscu. En résumé, j’essaie d’avoir un corps d’athlète.

Un corps d’athlète…

Arrête de rire ! Non, en arrivant en Angleterre, j’ai compris qu’il fallait que je mette l’accent sur la préparation physique, sinon, il part en sucette, le corps… Et c’est pour ça que j’étais toujours blessée. Et puis, il y a la tête aussi…

Sur un plan personnel, cœur à prendre ?

Eh oui, célibataire depuis que je suis arrivée à Manchester, car depuis que j’ai quitté Chambéry, je me suis séparée de mon monsieur…

Le cœur est resté à Chambéry ?

Eh oui…

Bon, retour aux choses sérieuses, à part toi, bien sûr, qui peut gagner le tournoi ?

Moi je vois bien Granger. Ca ne me fait pas forcément plaisir, car je risque de la jouer, mais oui, je vois bien Natalie.

Un petit message personnel pour nos petits lecteurs du site SP.FR ?

Qu’ils continuent à nous envoyer des petits messages, qu’ils continuent à être présents par le net, parce que ça nous fait toujours plaisir de recevoir des messages, même si on ne répond pas, on les lit. Et c’est toujours sympa, parce qu’on est peu nombreux sur le circuit, alors, ça nous fait chaud au cœur…

Merci, Isabelle ...



 
  RENNES EUROPE 2004
 

ISABELLE STOEHR :

ELLE REVIENT DE TRÈS LOIN…


Partout où elle va, Isabelle Stoehr, 25 ans , numéro 1 française, 15ème mondiale, incarne tous les espoirs de la France.

Et quelquefois, c’est une responsabilité bien lourde à porter. Son entraîneur, Jean-Luc Bonetat (pour ceux qui aurait vécu sur la lune depuis une quinzaine d’année, le père de Julien, premier français dans les top 15 mondiaux), est aussi un second père pour la jeune fille. Lorsqu’à l’adolescence, elle a perdu sa mère, Jean-Luc et son épouse Marie, propriétaires du fantastique Squash des Carnaux (où j’ai passé des heures et des heures à désapprendre ma technique…) l’ont prise sous leur aile.

Le squash, c’est bien beau, mais quand ça s’arrête, on fait quoi ? Bien conscient des limitations d’une carrière de sportive de haut niveau, Jean-Luc lui conseilla de se concentrer sur ses études, le temps d’obtenir un diplôme commercial. Chose dite, chose faite.

Et Isabelle revint sur le circuit, plus déterminée et talentueuse que jamais.

Quelques semaines avant Rennes, elle s’est blessée à Chicago lors d’une collision avec Rebecca Macree, et a du déclarer forfait. Avec l’équipe de France, elle a préparé les Championnats d’Europe en proie à une douleur au bras droit intolérable. Pour le bien de l’équipe, elle a serré les dents.

« Il y a trois jours, je ne pouvais pas taper la balle », m’a déclaré avec un sourire baigné de larmes la Française quelques secondes après sa victoire dans le match décisif de la compétition. « Mais il fallait que je joue, pour l’équipe. J’avais une bonne préparation physique, mais depuis Chicago, je n’ai pratiquement pas joué de matchs ».

Oui, immense la pression. Mais la petite fille (pour moi, elle sera toujours la petite crevette qui courrait partout au club, avec une raquette bien trop grande pour elle) a rempli son contrat, et de belle manière. Son dernier match contre la belge Kim Hannes en 4 sets a donné à la France son plus beau classement, une troisième place en Championnat d’Europe.


Merci Isabelle.
 



 
All content ©2004-2013 Framboise Gommendy

Accueil ] Archives ] Calendrier ] Recherche SiteSquash ] Tournois ] Stages 2009 ] Photo Classics ] Sous Presse 2010 ] Veterans 2008-2009 ] Articles ] Classement ] Joueurs ] Liens ] Parlons-en ] F.F.Squash ] Infos Utiles ] Contactez-nous ] Stages ] Des  Sous !!!!! ] News des Ligues/Clubs ]