En coulisses

        Général
Accueil
Lettre d'infos
Streaming
Calendrier
Tournois
Photos
Liens


   Rédactionnel
Articles
Archives
Sous Presse
Mémoire Squash

       Joueurs
Joueurs
Classement
France/équipes

       
Fédéral
Ligues/Clubs
F.F.Squash

       Divers

Infos Utiles
StatsSquash
Videos

Annonces
 

Contactez-nous
Des Sous !!!

SITE INTERNATIONAL

 

 

 

LES COULISSES DU SQUASH FRANCAIS

17 septembre 09

Eh bien, après des mois et des mois de galère administrative pour faire agrandir leur club, les membres de l'asso de FLERS voient le bout du tunnel après quelques déboires d'arrêt des travaux dû à une trouvaille pas franchement naturelle sur le terrain ...hydrocarbure....

Bref, date bizarre pour reprise de travaux le 11 septembre et voilà cela reprend nous aurons donc, non pas une nouvelle pompe à essence en février prochain, mais tout simplement un grand coup de jeunesse de notre bon vieux club Flérien avec un troisième courts neuf et surtout un agrandissement magistral de l'espace vie, vestiaires, club house etc ...

A bientôt

                             

Président de la Ligue de Normandie de Squash





 



Tous
les détails

3 août 09

Il aura fallu un peu de temps, un an en fait, pour que quelqu'un nous fasse un petit article dans l'esprit qu'avait initié le Pépélou, Jean-Lou Guidoni, Président de la Ligue Corse.

Mais c'est tellement logique. Patrick Le Fur, c'est bien le premier qui nous ait soutenu, il y a 6 ans déjà, durant l'été 2004, lorsque nous avons créé "Say it in French", qui allait devenir SiteSquash.

Et Jean-Lou, c'est l'un des premiers clubs français à nous avoir fait confiance, rappelez-vous, il nous avait confié l'un de nos premiers "club du mois".

Et depuis, ces deux-là m'honorent de leur amitié, et de leur soutien.

Qu'ils en soient remerciés aujourd'hui...

                    
  

NAISSANCE D'UN COURT de SQUASH
A PONT-SAINT-PIERRE - AOÛT 2009


Jacques, 74ans, Doyen du club; Mme La Trésorière; PLF; David Bizet, Président

AU DÉBUT...

Il y a trois ans, Mr Daniel BIZET, le président d'une association de tennis de ma région, vient me rencontrer sur l'ancien complexe de squash de Val de Reuil,  et me demande comment pratique-t'on le squash, chose que je lui explique très vite.

Il m'apprend que leur section de tennis est un peu vieillissant et qu'ils voudraient redonner un coup de "Booster" à leur association municipal (110 membres pour 980 habitants, pas mal pour ce petit village!!)

OÙ...

Au fait, ce village s'appelle Pont-Saint-Pierre. C'est une commune située dans le département de l'Eure et la région Haute-Normandie. Les habitants en sont les Pétripontains. Oui, un peu de géographie, ça ne fait de mal à personne...

LES CHOSES AVANCENT....

Je suis invité un peu plus tard pour une Assemblée extraordinaire de leur association en tant que président de ligue de Squash, et je me retrouve dans une petite pièce à côté de l'unique terrain de tennis couvert, et à côté des bons vieux vestiaires de foot, semblables à ceux que l'on pouvait voir il y a 20ans.

Évidemment je n'ais pas forcément l'auditoire pour moi, mais plus de 50% des membres sont plus qu'attentifs et les questions commencent à venir. Bref, une heure après, la majorité est souriante, et le président de la section ravi de cette réunion.

ET ENFIN....

Puis après trois ans de réunion, infos contact, l'association remonte ses manches et investit dans un magnifique bâtiment.

Ses membres investissent dans un court de squash, et vont même jusqu'à construire eux-mêmes les murs, la mairie ayant juste donné le terrain en bout du tennis couvert.

Ils ont tout fait eux-mêmes, et prévoient l'ouverture pour septembre avec déjà l'affiliation et convention fédérale dans la poche.

Si je ne me trompe pas, ce club deviendra le plus petit club de France : un court pour 980 habitants et si cela fonctionne bien, on a déjà prévu l'espace pour en construire un second.

Nous leur souhaitons la bienvenue dans le monde du squash français.
                       

Président de la Ligue de Normandie de Squash

Site de la ville










 
"Une excellente initiative de Jean-Louis Guidoni, président de la ligue de Corse, et propriétaire du Mythique club d'Île-Rousse.

Cette nouvelle rubrique est ouverte à tous, à tous ceux qui se bougent la raquette pour développer (ou faire survivre) le squash dans leur club/région.

Un suivi aussi serait intéressant (n'hésitez pas à envoyer plusieurs articles, qu'on sache comment se développent vos projets), mais un article unique est évidement le bienvenue.

Et j'espère que les membres de la Fédé, eux aussi, nous ferons part de leur travail. Car en fait, je ne sais pas vous, mais j'ignore tout du travail de fond que font ces travailleurs de l'ombre - volontaires pour la plupart...

Mais comme l'a dit très clairement Jean-Louis, cette rubrique est faite pour que l'on "parle un peu plus de ce qu’il se passe derrière le squash".

Tout simplement.
              


23 juillet 08


Nous avons invité Framboise pour discuter de l’opportunité d’une nouvelle rubrique. Nous en avons tout juste parlé, car elle a été très occupée à nous faire un super reportage sur notre open. Elle m’a demandé de faire le premier article.

En fait j’aimerai que l’on parle un peu plus de ce qu’il se passe derrière le squash ; ce qui permet à tous de pratiquer cette fabuleuse discipline. Car tout n’est pas facile et pour que vous puissiez taper dans la balle, il y a des gens qui s’investissent énormément, qui investissent financièrement, qui donnent énormément de leur temps, qui prennent des risques, etc.

Il serait bon que ces gens là prennent un tout petit peu de temps pour écrire leurs actions, leurs déboires, leurs réussites, leurs galères, leurs échecs, leurs victoires. C’est à partir des échecs que l’on apprend, et l’expérience de chacun mise en commun peu nous permettre de faire avancer le squash.

J’ai demandé à ce que ce soit une rubrique comme celle qui est intitulée : « sous presse », et non pas une question dans le forum ; Elle pourrait s’intituler : « en coulisses », ou « les coulisses du squash », ou autre titre à votre convenance.

Les réponses, les questions, les problèmes, les remerciements, les félicitations pourraient être ensuite introduits dans le forum. Les polémiques et les insultes ne doivent pas y avoir place, car les petites disciplines comme la notre ne peuvent se permettre de donner une mauvaise image : dixit un Grand Reporter de l’équipe.

Les thèmes abordés sont très vastes :

Difficultés pour créer un club : difficultés avec les banques, avec les élus locaux, avec les écoles, etc.
Difficultés rencontrées pour organiser un tournoi, une école de squash,
Difficultés pour avoir des sponsors, difficultés pour administrer à la fédé, à la ligue, dans le club,
Difficultés pour les entraîneurs. .

Mais surtout tout ce que l’on ne voit pas, et qui est notre quotidien. Et bien sûr les solutions trouvées pour réussir.

               

JUILLET 2008 - CLUB D'ÎLE-ROUSSE

EN PARALLÈLE AVEC
LA ROCHELLE ?


Pour notre part, nous avons créé un club il y a 20ans cette année ; on s’est rendu compte que le club de la Rochelle a le même âge ; cela doit nous rapprocher, car nous en avons connu des galères, des mauvais moments, et si nous sommes toujours là c’est que les bons moments font oublier le reste ; autres coïncidences, nous organisons un tournoi aux mêmes dates, et nous y avons le même nombre de participants.

GESTION DE LA SPÉCIFICITÉ
DE L’ÎLE


Notre isolement sur notre île et notre faible potentiel nous ont fait comprendre qu’il nous fallait de la confrontation pour maintenir notre motivation, et la motivation de nos amis squasheurs ; donc nous devons organiser des tournois, nous déplacer, et développer le squash alentour.

Nous nous occupons donc de notre ligue qui nous permet de nous déplacer plus facilement, de dynamiser avec notamment les calendriers des compétitions,etc. C’est là l’intérêt premier de la structure fédérale : association, comité, ligue, fédération.

Quand je dis nous, il faut comprendre que personne ne peut tout faire tout seul, et je peux compter sur Xavier [Romieu] entre autres, dont la fonction dépasse largement celle que lui confère son BE.

ANALYSE DE 2008

Donc qu’avons-nous fait depuis le début de l’année 2008, et c’est surtout cela qui est le travail de l’ombre :

• Il faut organiser les déplacements des jeunes suivant le calendrier national, et régional ; il faut y inclure les rencontres UNSS, et les déplacements adultes.

• Il faut organiser les assemblées générales de notre club, puis de notre ligue, et relancer les autres clubs pour qu’ils participent à la vie de notre discipline.

• Début janvier nous avons été invité par la DRJS pour exposer notre bilan 2007, et expliquer notre programme pour 2008. Xavier s’occupe donc des bilans et prévisionnels sportifs, financiers qui nous sont demandés systématiquement.

• Xavier a établi les calendriers des compétitions, et nous nous sommes partagés les accompagnements en déplacement ; il faut aussi convaincre, mobiliser les parents des enfants que nous avons en école de squash les mercredis et samedis.

• Nous encadrons l’école de squash, à 4 avec Nadine et Corinne, d’octobre à fin mai ; l’école de squash c’est le début de la gestion de l’avenir sportif et financier du squash.

• J’ai du personnellement intervenir à 3 reprises auprès des promoteurs d’un projet de complexe sportif intercommunal avec 4 courts de squash, en faisant modifier totalement les plans du complexe ; j’ai apporté une autre modeste modification pour ne pas ralentir le projet. Je suis encore intervenu par un recommandé avec AR car les procédures d’appel d’offres ont été mal formulées par les architectes.

• J’ai du me déplacer personnellement pour présenter un projet de structure squash à un conseil municipal ; 7 heures de voiture sur nos routes sinueuses.

• A la fin des championnats régionaux adultes, il a fallu organiser les départs pour les championnats de France ; mais où notre rôle est plus ingrat, c’est quand nous nous trouvons devant le dilemme de savoir si notre équipe qui a gagné le championnat régional doit monter ou non en division nationale ; je vais m’étendre un peu sur ce problème, et expliquer les raisons de notre choix qui a été de ne pas monter.

LE CHAMPIONNAT, OUI OU NON ?

Notre championnat pour la première fois a comporté 10 équipes ; il serait donc amputé de sa meilleure équipe tous les ans si tous les ans une équipe montait ; donc notre championnat régional perdrait de sa valeur ; à la suggestion qui été faite par des joueurs , pourquoi ne pas faire une équipe corse ?

La réponse est partiellement dans la raison précédente, mais d’autres raisons viennent s’y ajouter : quel est le club qui inscrit l’équipe, qui paye la caution de 500€ si l’équipe ne se déplace pas ?

Les expériences passées nous ont montré que notre potentiel figé ne nous permettait pas de rivaliser avec des équipes qui peuvent recruter à tout moment, et se renforcer, ou se décaler.

Un exemple : notre équipe féminine était composée de jeunes du club, d’une enseignante et de personnes plus expérimentées vivant de la saison touristique ; l’approche de la fin de l’année scolaire, et le début de la saison touristique, ne permettaient pas à la plupart d’entre elles de se déplacer en mai juin.

Même si nous en avons averti la fédé et le club qui accueillait, un mois à l’avance, nous avons perdu notre caution ; plus important, est que les déplacements de nos jeunes tout au long de l’année avec un temps de trajet plus long et plus coûteux leur font souvent louper l’école ; donc nous avions le veto des parents. Nous préconisons donc les tournois individuels aux adultes hors de Corse.

Pour revenir sur la perte de la caution, j’ajoute que nous l’avons perdu 2 fois sans faire d’histoire, car nous estimons normal qu’une sanction soit prise pour le club qui s’engage et ne va pas jusqu’au bout, perturbant un championnat, et manquant de respect envers les adversaires ; il devrait en être de même pour ceux qui arrêtent les tournois individuels dès qu’ils perdent…

• Enfin il a fallu organiser un stage de perfectionnement pour nos meilleurs jeunes, et organiser notre open ; beaucoup le savent cela représente un lourd travail, et beaucoup doivent pouvoir rapporter leurs expériences, et leurs anecdotes.

 

J’ai volontairement été très généraliste, sans intention de me mettre en avant, et en essayant de montrer l’étendue du travail qui est fait derrière votre partie de squash ; j’espère que les passionnés qui sont en coulisses auront la bonté de nous faire part de leurs expériences.

                     















All content ©2004-2013 Framboise Gommendy

Accueil ] Archives ] Calendrier ] Recherche SiteSquash ] Tournois ] Stages 2009 ] Photo Classics ] Sous Presse 2010 ] Veterans 2008-2009 ] Articles ] Classement ] Joueurs ] Liens ] Parlons-en ] F.F.Squash ] Infos Utiles ] Contactez-nous ] Stages ] Des  Sous !!!!! ] News des Ligues/Clubs ]