Europe 2007 - Italie

        Général
Accueil
Lettre d'infos
Streaming
Calendrier
Tournois
Photos
Liens


   Rédactionnel
Articles
Archives
Sous Presse
Mémoire Squash

       Joueurs
Joueurs
Classement
France/équipes

       
Fédéral
Ligues/Clubs
F.F.Squash

       Divers

Infos Utiles
StatsSquash
Videos

Annonces
 

Contactez-nous
Des Sous !!!

SITE INTERNATIONAL

 

 

 

CHAMPIONNAT D'EUROPE 2007
2/5 MAI - RICCIONE - ITALIE

                                   Demis-Finales         Jour 1-2           Avant la Compétition

     

  

  

   

  
10 mai 07

L'ESPRIT ÉQUIPE DE FRANCE
Les mots du capitaine de l’Équipe de France après les Championnats d’Europe par Équipes 2007

Au-delà de notre médaille de bronze, décrochée de haute lutte au lendemain de l’immense déception de la demi-finale, j’ai ressenti de manière très forte, et comme jamais auparavant, qu’il y a un esprit d’équipe désormais plus que solidement ancré dans ce groupe, l’esprit « Equipe de France ».

Quels que soient les joueurs sélectionnés, tous se mettre en quatre pour leur équipe, pour leur pays, pour leurs potes, pour leurs proches, pour eux aussi bien sûr.

Mais cette année, sans doute du fait des absences de nos numéros 1 et 2, Greg et Thierry, pour qui on avait à cœur de maintenir la France à sa place, et sachant qu’on était diminués, l’équipe était unie comme jamais, chacun était au service de l’autre.

J’ai toujours prôné et agi avec cet esprit Équipe de France, et je suis fier de voir que cette année, plus que les autres encore, il a rayonné tout au long de la semaine. Mathieu, pour qui c’était la première virée en bleu, a tout de suite compris cet esprit, le message qu’on essaye de faire passer. Comme je lui ai dit, il a été un remplaçant exemplaire, avec une super mentalité, toujours à nos côtés. Avec lui, je suis désormais persuadé que même quand notre génération de trentenaires arrêtera, cet esprit perdurera.



Notre staff a également joué un grand rôle. Sans faire le lèche-bottes, notre nouveau DTN, Yves Hocde, avec sa jeunessse, son enthousiasme, son expertise du haut niveau, a su transmettre à chacun sa fougue, sa volonté, et son apport a été indéniable.

Pour l’anecdote, je raconterais cet épisode : lors de mon 1er match, face à Golan, je perche une balle dans les filets qui séparent les courts. Yves, à l’affût, se propose d’aller la chercher… et il la récupère en traction… à une main s’il vous plaît ! Tout le monde applaudit.

Le dernier soir, il nous a remercié des émotions que nous lui avions fait vivre, à lui, et à l’ensemble du staff. Nous les remercions (André, alias Dédé, Régis et Philippe pour le médical), ainsi que l’Équipe de France féminine, pour tout ce qu’ils apporté, chacun dans leur domaine. Les filles ont sauvé leur tête dans le Groupe A européen, et je suis sûr que cet esprit a également plané sur elles, merci à toutes les 4 pour leur soutien et bravo à elle pour ce maintien sans leur numéro 1.

Bien sûr, il y a ce sentiment mitigé entre l’immense déception de passer à 1 point de la finale et la grosse satisfaction de quitter l’Italie avec une nouvelle médaille autour du cou, comme à chaque grand Championnat (Europe ou Monde) depuis 2000, excepté notre 5e place mondiale en 2001.

Cela étant dit, on ne sait toujours pas exactement combien de points il nous a manqués pour aller en finale puisque selon la feuille de match officielle, c’est 1, selon les calculs de notre staff, c’est 2, ce qui fondamentalement ne change rien mais dans le feu de l’action, ça aurait pu avoir son importance. Mais avec des si et des conditionnels, on referait le monde, et au bout du compte, on ne saura jamais ce qu’il en serait advenu.

Ma grande fierté de la semaine aura été de voir Julien rentrer sur le court déterminé comme jamais pour aller chercher cette médaille de bronze alors que la veille, après l’avoir retrouvé au fin fond du vestiaire du club de tennis après avoir ratissé en long, en large et en travers le complexe sportif de Rimini pour le retrouver et le consoler après son match face à Bennett, effondré de n’avoir pu apporter le(s) point(s) qui nous manquai(en)t lors du match décisif, il m’avait répondu après avoir fondu en larmes dans mes bras : « je pourrai pas demain Renan », ce à quoi je lui avais rétorqué : « après un bon dîner et une nuit de sommeil, ça ira mieux, tu verras ».

Dans ce vestiaire glauque, j’ai sans doute vécu un des moments les plus durs de mes 12 années d’Équipe de France, mais aussi l’un des plus émouvants. Je n’ai pas de honte à le dire, au contraire, Julien et moi avons pleuré dans les bras l’un de l’autre. Pendant une demi-heure, j’ai essayé de trouver les mots pour lui faire digérer l’énorme déception, le sortir de son K.O., même si je savais que c’était impossible car j’étais aussi abattu que lui.
Le lendemain matin, la cicatrice n’était pas refermée, loin de là. Le sentiment était le même qu’en cas de rupture amoureuse, mais on a mis tout ça de côté et on est tous repartis au combat. C’était le seul moyen pour battre ces Gallois, car on a vite compris que cette médaille était leur objectif, qu’ils étaient remontés à bloc et qu’ils avaient géré leur semaine pour arriver frais sur ce dernier match.

On était touchés mais pas coulés. Enfin si, presque. Mais on en a voulu encore plus qu’eux. Pour ne pas avoir fait tout ça pour échouer au pied du podium, car on méritait mieux. Comme l’a dit Yves Hocde, le DTN, on a « prouvé qu’on avait notre place en finale mais le destin en a décidé autrement ».

C’est vrai, j’ai eu mal en découvrant les photos des Hollandais, en rentrant chez moi, euphoriques au terme de la rencontre. L’impression qu’ils nous avaient volé notre finale, notre bien, mais bravo à eux, même si ça fait mal de le dire!
Dylan Bennett, d’ordinaire si fragile, a été très solide et roublard à souhait dans le match décisif, déstabilisant Julien comme il sait si bien le faire. Son expérience acquise depuis des années dans le relevé championnat par équipe hollandais et dans les autres championnats étrangers par équipe auxquels il participe lui aura été déterminante sur cet événement. Voilà une preuve éclatante en faveur d’un championnat de France par équipe avec des joueurs de niveau international.

Signalons tout de même le permanent esprit truqueur de l’encadrement hollandais, qui, chaque année, essaye de tricher dans sa composition d’équipe. Cette fois, il avait volontairement aligné Dylan Bennett, 45e mondial en 3, derrière Lucas Buit, presque 40 ans, ancien Top 40 Mondial mais qui a arrêté le circuit PSA il y a longtemps. La réclamation posée par le Pays de Galles n’a pas aboutie, bien joué la Hollande, mais l’esprit est plus que moyen.

C’est un peu comme si nous avions aligné Greg sur une jambe et demie, juste pour décaler, comme de nombreuses personnes peu scrupuleuses me l’ont suggéré tout au long de la compétition. Non, désolé, c’est pas l’esprit français.

Du fait de l’ordre des matches dans les rencontres, je n’ai quasiment pas pu voir jouer Romain et Jean-Mi, à part lors du match pour la 3e place. Leurs résultats en disent long : Jean-Mi finit la compétition invaincu (un seul jeu perdu), Romain ne perd qu’un match sans enjeu qu’on lui a demandé de laisser filer pour rester frais. Tous deux ont été impressionnants, plus que solides, avec une volonté incroyable, l’envie de ne pas lâcher un seul point. Et pourtant, Romain m’a avoué au cœur de la compétition qu’il ne jouait pas relâché car cela faisait 7 ans qu’il n’avait plus été en Équipe de France. Je n’ose même pas imaginer ce que cela aurait été s’il avait joué sans aucun stress !!!

Pour ma part, je savais que j’allais en Italie pour les 12 travaux d’Hercule. J’ai pris un pied énorme. A tout moment. Sur et en dehors du court. Tant dans mon match de mammouth (gagné) face à Golan que face à Gough, que j’avais battu en poule l’avant-veille, et qui a pris sa revanche dans le match pour la médaille de bronze en rentrant tout, je dis bien, tout.

A 7-7 au 3e jeu, il était cuit, comme il me l’avouera après coup, et si je gagne le jeu, j’ai une grosse chance d’aller au bout, mais il me sort un plongeon et un coup gagnant, et l’affaire est bouclée. Je suis alors effondré mais je sais que je peux compter sur mes coéquipiers.

C’est ça aussi l’esprit Équipe de France…

A bientôt.
                                   






Je félicite mes coéquipières de l'Équipe de France qui ont réussi à maintenir l'équipe dans le groupe A en finissant 7ème, c'est vrai qu'il était difficile d'atteindre le podium compte tenu du contexte.

L'année prochaine s'annonce de bonne augure, et j'espère que les « grandes bleues et la vieille briscarde! » pourront revivre les émotions d'un podium tel que nous avons pu le vivre à Rennes.

Je remercie Maud de m'avoir permis de « vivre quasi en live par sms » le match décisif jeux après jeux contre le Pays de Galles pour le maintien.  Il est vrai que je n'ai pu défendre les couleurs de mon pays lors de ces Championnats d'Europe, de même qu'à Edmonton où je n'ai pu jouer que deux matches, l'un contre le Canada qui était décisif pour notre objectif : être dans le top 8, et l'autre face à la talentueuse et vice championne du monde l'Égypte.

Je félicite les garçons et leur remarquable état d'esprit qui ont réussi à décrocher une très honorable médaille de bronze en l'absence de Thierry et Greg.

                                          

Je voulais féliciter les garçons et les filles pour leurs beaux parcours dans ce Championnat.

Ces équipes remaniées ont plus que tenues leur rôle. Les Français et Françaises (ça fait un peu élection...) sont allés chercher au fond d'eux pour obtenir ces places très satisfaisantes.

Bravo et la prochaine fois on met tout le monde d'accord....

Pour ma part a force de pédaler sur le vélo de gym, je songe à prendre le départ du prochain tour de France.
                             

5 mai 07
 

FEMMES
 (7/8 Place)

France 3-0 Espagne
Maud Duplomb bat Estela Carbonell 9/0, 9/0, 9/7
Camille Serme bat Alicia Alvarez 9/2, 9/1, 9/1
Soraya Renaï bat Laura Alonso Perez 9/6, 9/2

HOMMES
(3/4 Place)
France 3-1 Pays de Galles
Romain Tenant bat Jethro Binns 9/3, 9/6, 9/2
Renan Lavigne perd  Alex Gough 4/9, 3/9, 7/9
Jean-Michel Arcucci bat Rob Sutherland 9/3 9/7, 9/5
Julien Balbo vs Ricky Davies 9/6, 7/5, 7/1



salut Fram,

je suis désolée de n'avoir pu écrire de mots plus tôt mais à peine rentrée d'un championnat d'europe éprouvant physiquement et mentalement, me voilà au coeur de mes premiers examens, j'ai du donc attendre de rentrer un court moment chez mes parents pour pourvoir t'envoyer un petit message.

Tout d'abord, je voudrais féliciter les garçons pour leur magnifique prestation. ils ont été exemplaires et ont montré une volonté digne de leur podium en l'absence de nos deux champions. j'espère d'ailleurs qu'ils se remettent au mieux de leurs blessures.

Merci aux filles pour ces supers moments qu'on a partagé. Ca n'a pas été simple, et l'esprit de groupe nous a permis d'aller au delà de la difficulté
d'être sans notre Isa nationale. J'espère vraiment que la crevette va mieux et qu'elle sera rapidement de nouveau sur les courts, car même si j'ai été
heureuse d'obtenir ma sélection sur ce championnat d'europe, cette joie est restée très modérée sachant que je n'aurai pas dû y participer si Isa avait
été opérationnelle et c'est malheureux pour elle. En tout cas, bon rétablissement!

J'ai passé une excellente semaine avec un esprit "équipe de France", comme le dit Renan, vraiment fort. On a vécu des moments forts et intenses comme ce magnifique retournement de situation que Soraya nous a fait en revenant des abymes et en gagnant 10/8 au 5ème avec avant une très beau match de camille.

Et puis cette demi-finale et cette 3ème place où j'ai perdu ma voix pour encourager les garçons.... !

Pour ma part, ce championnat a été dur physiquement car sans entraînement pendant près de 2 mois pour cause de blessure, la reprise sur le National de
Marseille, et cette semaine de matchs de niveau européen m'a bien fait ressentir ce manque de raquette et de physique.

Mais je suis malgré tout contente d'avoir su tout donner jusqu'au bout avec ce que j'avais, même si
je garde des regrets sur cette défaite contre le Pays de Galles alors que j'aurai dû gagner. L'accumulation a été difficile.

En attendant, je garde de très bons souvenirs de ce championnat et je remercie le staff pour leur investissement, et surtout Philippe, notre kiné
et Régis, notre médecin, sans qui je ne pourrais toujours pas marcher à l'heure actuelle... ;-) c'était bien de se faire chouchouter !!! :)

Bizou

                                  

Salut Framboise,

Voilà, le Championnat d'Europe vient de ce terminer. Nous avons passé de très bons moments notamment notre victoire contre le Pays de Galles, victoire qui nous permet de pouvoir tenter le podium l'année prochaine.

Cette rencontre était remplie de suspense, perdant le premier match, je m'étais préparé à jouer un éventuel match décisif. Camille a eu un match difficile mais elle a su être meilleure que son adversaire en s'imposant 3/1.

Ensuite tout reposait sur mon match, inutile de te dire que la pression était présente car entre avoir la possibilité de faire un podium et ne pouvoir faire que 5 au mieux l'année prochaine, je choisis la première option, d'autant plus que je pensais énormément à Isa, je ne voulais pas décevoire l'équipe dont isa.

Ce match fut donc très fatigant et surtout très stressant car j'étais mené 8/5 dans le 5ème jeu, mais ma motivation de gagner a été plus grande.

Je voudrais féliciter l'équipe masculine pour avoir assuré le podium en l'absence de Greg et thierry. Il ont tous fait de très bons matchs.

Merci aussi au médical pour nous avoir chouchouté tout au long de cette semaine.

Gros bisous
                             

 

J'ai passé une super semaine en compagnie des mes coéquipières, de l'équipe masculine et du staff!

Il est vrai que nous avons été déçu de perdre contre le Danemark car nous savions que c'était un match important pour arriver en demi, mais passé ce mauvais jour, nous nous sommes re-motivés pour rester dans les 8.

Nous avons finalement atteint notre objectif alors j'adresse un grand merci aux filles... merci pour tous ces moments forts!

J'espère qu'Isa se remettra vite de sa blessure, il est vrai que je n'ai pas tenu le même rôle qu'elle en tant que numéro 1.

Je tiens à féliciter les garçons qui ont menés un très beau parcours! Merci pour leur soutient, merci au médical qui a été plus qu'à la hauteur, merci aux coachs et au DTN de nous avoir poussé et soutenu jusqu'au bout!

A l'année prochaine. Bisous.
                              

Salut Framboise,

Je voudrai dire un mot sur les championnats d'Europe qui viennent de se dérouler à Riccione.

Tout d'abord une pensée pour Greg et Thierry qui n'ont pu participer à l'évènement, nous avons pensé très fort à eux avant chaque match et c'est aussi pour eux qu'on s'est battu jusqu'à la dernière minute.

Je tiens à féliciter l'ensemble de l'équipe, non seulement le staff médical et les cadres qui ont fait du bon travail mais aussi et surtout les joueurs. Je me suis senti épaulé tout au long de la compétition et pris un réel plaisir à jouer aux côtés de mes coéquipiers.

Premièrement un grand bravo à Renan pour son rôle de capitaine qu'il a tenu à merveille, il a su nous mettre sur les bons rails dès le début du championnat ; Jean-Michel m'a impressionné par son niveau de jeu et prouvé qu'on peut plus que jamais compter sur lui...

Un petit mot également pour Julien qui tout au long de la compétition a été un coéquipier modèle mais qui a dû affronter une énorme pression et il faut ajouter qu'une équipe vit ensemble et meurt ensemble... alors respect...

Pour finir je félicite Mathieu pour sa première sélection en équipe, son dévouement et son assistance à tous, ce qui nous a permis aussi de nous battre jusqu'a bout.

Pour ma part, j'ai vécu de très bons moments en votre compagnie et j'espère avoir été à la hauteur de ce que tout le monde attendait de moi.

Amitiés

                         
    


  

Salut Framboise !!!!

Je voulais t'écrire ce petit mot pour te dire que j'ai passé une très bonne semaine à Rimini avec l'équipe.

C'était ma première sélection, chose que je rêve depuis que j'ai commencé le squash et j'avoue, je n'est pas été déçu !!!!! On a pu voir une équipe soudée avec plein d'ambition.

Je voudrais justement féliciter Julien, Romain, Renan, et Jean-Michel pour tout ce qui ont accompli. j'étais remplaçant donc je ne pouvais qu apporter mon soutient que par mes encouragements. Ils m'ont impressionnés.

Ce souvenir restera à jamais graver dans ma mémoire et je voudrais les remercier pour toutes les émotions qu'ils m'ont apportées.

Bravo, encore bravo et merci. à bientôt,

              


Régis et Philippe


  

PHILIPPE EN DIFFÉRÉ....
P. Signoret, Entraîneur National Filles

Bonjour Framboise,

Désolé mais aucune connexion Internet sous la main, ni à l'hôtel, ni aux clubs...

Pour ce Championnat d'Europe, la première grande difficulté était de constituer une équipe... Soraya Renaï était en convalescence depuis 1 mois et avec le staff médical fédéral, nous avons mis en place un programme de 3 semaines pour espérer qu'elle soit au mieux le jour "J".

Ensuite ça a été pour nous l'annonce de la blessure d'Isabelle, notre leader, 17ème mondiale et capable de nous apporter un point sur la plupart des nations...

Mais nos soucis ne se sont pas arrêtés là, pour remplacer Isabelle, il a fallut attendre le feu vert de Régis Boxelé pour sélectionner Célia Allamargot, blessée depuis plus d'un mois et forfait lors de ses deux derniers tournois.

Avec une Maud Duplomb au mieux de sa forme, on pouvait enfin se dire que l'on avait une équipe, pas au top, mais au moins elles étaient 4 !!!

Et bien non, 5 jours avant de partir, Camille se déclenche une tendinite à l'épaule avec impossibilité de réaliser des volées de revers... La poisse continuait...

Entre le staff médical de l'Insep et celui de la Fédération, Camille a tout de suite était prise en main et associée à sa volonté totale de venir défendre nos couleurs, elle a pu réaliser un entraînement "normal" la veille de partir pour Rimini...

Quand on repense à tous ces événements, tu te doutes que l'on ne peut qu'être fier de nos "grandes bleues", qui, a la différence avec les garçons, héroïques, n'avaient pas de vieux briscards pour les mettre sur la voie...

Lors de la victoire face au Pays de Galles, où j'ai perdu ma voix... nous avons réagi comme si nous venions de gagner une médaille, et Soraya, l'héroïne de cette rencontre, qui venait de sauver 2 balles de matches, venait également de nous sauver du purgatoire !

Alors, c'est vrai que cette 7ème place ne nous va pas, c'est vrai que la 3ème place du Danemark nous donne beaucoup de regrets, mais une fois de plus, sans notre N°1, comme à Edmonton, les "petites bleues" ont assuré l'essentiel et ont montré qu'elles étaient grandes...

Il faut qu'elles continuent à travailler pour l'avenir, afin d'être capable, seule ou avec leur n°1, d'atteindre un podium, comme l'on fait les garçons dans un parcours fantastique que les filles et moi même avons suivi et supporté.

Quel exemple !!
                             
QUE DIRE...

Sans voix. Cela ne m'arrive pas souvent. Mais voilà. Après nos bleues qui n'ont perdu qu'un seul match en play-off, et donc finissent superbement 7ème, nos bleus, ravalant l'immense déception de la veille, nous ramènent, contre toute logique mathématique et sportive, une SUBLIME médaille de bronze.

Encore une fois, le coeur à l'envers, avec une première victoire 3/0 de Romain, puis une défaite de Renan 3/0, une autre victoire de Jean-Mi.

Et encore une fois, tous nos espoirs reposant sur les belles épaules (eh oui, ça déborde, comme dirait le Patron) de Julien. "Il lui faut un jeu, p.. purée de Miel", je m'entends hurler toute seule.

Mais il le perd, le premier, me dit ma source en Italie. Mais soudain, un message de Stéphane Allamargot. "Ca y est, ils l'ont fait !", m'écrit-il.

"Mais non", que je lui écris, ils sont encore sur le court.

Je demande vérification. C'est le marqueur qui a rempli la mauvaise case.....!!!!!!!!!!!!!

C'est maintenant officiel. Nos bleus, décapités,  épuisés, blessés, boitillant même, viennent de réaliser l'exploit de l'année.

On les aime. On les admire. Mais surtout, comme dirait le Kid, "Squash F... Respect".

  

« Le bilan est satisfaisant même si on aurait pu espérer mieux, mais, même si l’absence des leaders, aussi bien chez les hommes que chez les femmes, s’est fait ressentir, la France a montré que c’était une nation forte du squash.

Nous avons un réservoir important derrière nos 2 locomotives chez les garçons (Thierry LINCOU et Grégory GAULTIER) et notre chef de file chez les filles (Isabelle STOEHR).

L’équipe de France féminine est jeune et talentueuse, l’équipe des hommes est compacte et a encore de beaux jours devant elle… »

                    

LE MOT DE GILLES RONDEAU

L’équipe de France masculine a finalement obtenu la médaille de bronze du Championnat d’Europe par équipes. Après la déception d’hier suite à l’élimination en ½ finale, les français ont su rebondir pour battre les gallois et ainsi s’emparer de cette 3ème place.

L’équipe de France a donc remporté la rencontre 3/1 face aux Pays de Galles.

Romain TENANT (N°114) a permis à la France de mener 1/0 alors que dans le match suivant, Renan LAVIGNE (N°33) n’a pu rééditer son exploit de jeudi en s’inclinant face à Alex GOUGH (N°21).

C’est ensuite Jean-Michel ARCUCCI (N°46) qui, tranquillement, redonnait l’avantage aux français en gagnant par 3 jeux à 0.

Lors du dernier match, il fallait que Julien BALBO (N°65) prendre un jeu à son adversaire, comme hier lors du match décisif, ce qu’il parvint à faire dès le premier jeu, enlevant tout suspens pour la fin du match, qu’il déroula pour finalement s’imposer 3/0.

Les femmes se classent finalement 7ème après leur victoire face aux espagnoles 3/0.

Place maintenant à la préparation d’un événement majeur pour les joueurs et joueuses de l’équipe de France, puisque dans un peu plus d’un mois auront lieu les Championnats d’Europe Individuels à Royan du 13 au 16 juin, organisé pour la 1ère fois en France.

                        
                          FFSquash    

FINALE HOMMES
Angleterre 3-0 Pays-Bas

Alison Waters bt Margriet Huisman  
       9/0, 9/4, 9/0 (25m)
Tania Bailey bt Vanessa Atkinson     
        9/2, 9/2, 9/2 (34m)
Vicky Botwright v Annelize Naude    
        9/0, 10/8 (19m)
  

FINALE HOMMES
Angleterre 3-0 Pays-Bas

 Adrian Grant bt Tom Hoevenaars
9/3, 9/0, 9/1 (36m)
 James Willstrop bt LJ Anjema
9/7, 9/6, 7/9, 9/5 (95m)
Lee Beachill bt Dylan Bennett
9/0, 9/2,9/3 (34m)
 Nick Matthew v Lucas Biut
best of three

JOUR 3

FEMMES

France 2-1 Pays de Galles
Célia Allamargot perd Natalie Pritchard 4/9 9/5 3/9 3/9 (45mn)
Camille Serme bat Karen Leach 9/10, 10/9, 9/3, 9/3 (59mn)
Soraya Renaï bat  Jenny Wright 9/4 6/9 6/9 9/4 10/8 (64mn)

France 0-3 Irlande
Camille Serme vs Madeline Perry 4/9, 0/9, 0/9
Maud Duplomb vs Aisling Blake 7/9, 0/9
Célia Allamargot perd Laura Mylotte  1/9, 8/10, 0/9

HOMMES

France 2-2* Pays-Bas 
Jean-Michel Arcucci bat Lucas Built 9/7, 9/4, 9/2 (82mn)
Renan Lavigne vs LJ Anjema 8/10, 2/9, 1/9
Romain Tenant vs Sebastiiaan Weenink 9/3, 9/5, 9/0
Julien Balbo vs Dylan Bennett 5/9, 3/9, 3/9

19h04
FIÈRE DES BLEUS...
   


Quelle bataille nos bleus ont-ils livrés aujourd'hui... Tous et toutes... Ce matin, nos filles qui arrachent la victoire contre le Pays de Galles, avec Soraya qui revient de 8/5 au 5ème pour nous donner le point décisif.

Et nos garçons, privés de leur numéro 1 et numéro 2, une paille, ne s'incline devant les Pays-Bas que d'un point. Un tout petit point. Julien, blessé, a même continué à jouer un 3ème jeu alors qu'on le croyait arrêté sur blessure.

Au 3ème, il est mené 3/4, mais il est au service. C'est en fait match de finale pour la France. Mais son adversaire, devant une foule électrique, sauvera 1, 2, 3 balles de "match", pour finalement gagner 9/3.

Alors, 76 points partout. Et en cas d'égalité, c'est celui qui a gagné le match des numéro 1 qui gagne. Injuste ? Oui. Mais il faut bien une décision.

Leur déception doit être immense. Mais moi, et vous j'en suis sûre, ne pouvons qu'être fiers, très fiers de nos compatriotes, qui contre l'adversité, ont produit une performance qui restera longtemps dans les mémoires.

Chapeau bas.





Le malheur des autres....

16h00
LE MOT DE JULIEN


Pour le moment tout s'est bien passé. Il n'était pas évident de sortir 1er de la poule mais on a réussi à le faire.

Pour le 1er match, contre l'Espagne, Renan a sorti un très gros match qui nous a tous mis sur les bons rails et qui nous a permis de gagner 4-0.

Ensuite, contre l'Allemagne, Renan et Jean-Mi ont assuré leurs victoire. Quand je rentre sur le court, Romain mène dans le 3ème jeu. On me demande donc de laisser filer le match pour m'économiser. Il ne servait à rien de m'épuiser inutilement en vu des 2 matchs suivants.

Contre le Pays de Galles, Renan refait un super match et Jean-Mi a assuré son match en sortant un gros premier jeu. Un match nul suffisait pour assurer notre 1ère place. Avec Romain, nous recevons les consignes de laisser filer nos matchs pour arriver en forme en 1/2 finale contre les Pays-Bas qui va être un match beaucoup plus tendu, car sur le papier, ça reste du 50/50.

J'essaie de vous tenir informé le plus rapidement possible mais ici, on n'a pas de connexion internet donc c'est un peu compliqué.

(merci à Loïc Balbo de nous avoir fait passer le mot...)

Pas facile de les obtenir, mais j'ai des news.

Pour tout dire, je crois bien, vu d'ici, que les filles ont tout donné, et vu les circonstances méritent le respect pour leurs efforts répétés en allant à chaque fois au bout d'elles-mêmes.

La preuve ? Soraya se ressent d'une petite douleur musculaire suite à son match victorieux du matin (apparemment une élongation) et ne peut jouer tout à l'heure contre l'Irlande.

Célia, totalement vidée par ses quatre matches en deux jours après les blessures que tu sais et qui devait être mise au repos pour cette rencontre, ne pourra pas faire la sieste qu'elle avait prévue ;-)). "Ca va être chaud, mais nous ne lâcherons rien, nous allons tout donner", voilà ce qu'elle vient de m'écrire.

Cam devrait jouer M. Perry, Maud contre Aisling Blake et Célia contre Laura Mylotte.

Affaire à suivre, et je te tiens au courant dès que j'ai un résultat.

                                 

Après-midi - 15h59

LES FILLES
EN FORCE


 On sait simplement que nos filles ont tout donné, et même plus, surtout Soraya, menée 8/5 au 5ème, et qui nous arrache le match. L'art, et le panache...

Voici un petit mot reçu de Stéphane Allamargot, papa de, qui nous a informé des résultats, car je n'ai pu joindre personne au phone...



     
4 mai 07 - matin

PAS MAL, NON ?

Alors, oui, certains pourront regretter que nos grandes bleues n'aient pu battre le Danemark, leur premier match, car il nous fallait cette victoire pour nous assurer une place dans le carré final. Mais sans une top 20, cela tenait du miracle, et il n'a pas eu lieu.

Mais c'est une nouvelle compétition qui commence pour nos petites aujourd'hui, avec une première rencontre contre le Pays de Galles, privée (heureusement pour nous) de Tegwen Malik, blessée).

Pour nos grands, on ne peut qu'une fois de plus saluer les performances de toute l'équipe, mais, pardon d'insister lourdement, il faut saluer tout particulièrement la superbe démonstration de détermination de notre numéro 1, Renan Lavigne, qui le premier jour de la compétition, se fait le scalp de Borja Golan, qui semblait pourtant avoir match gagné à 2/1 et 6/1 dans le 4ème.

Cette victoire, qui nous donne un 5/0, a fait toute la différence contre le Pays de Galles, car ils n'avaient pu vaincre l'Espagne que 3/1. Avec la blessure de David Evans dans le match contre la France, Alex Gough s'est battu dans le premier, puis s'est mis en roue libre...

Voici donc la France en demi-finale. Cela n'a l'air de rien, mais sans son numéro 1 et 2, ce n'était pas gagné d'avance. Et pour les subventions, nous avions besoin d'être dans le carré de tête... Misson accomplie.

Maintenant, nos Grands Bleus vont nous sortir la perf de l'année, et nous battre les Pays Bas pour nous mener en finale où nous nous inclinerons avec les honneurs contre les Anglais.

Enfin, it's my story, and I'm going to stick to it. C'est ma version, et je vais m'y tenir.

                    



Résultats complets des Plays-Off



Programme des deux derniers jours

Composition Equipes Femmes

Composition Equipes Hommes

                                  Demis-Finales            Jour 1-2           Avant la Compétition
All content ©2004-2013 Framboise Gommendy

Accueil ] Archives ] Calendrier ] Recherche SiteSquash ] Tournois ] Stages 2009 ] Photo Classics ] Sous Presse 2010 ] Veterans 2008-2009 ] Articles ] Classement ] Joueurs ] Liens ] Parlons-en ] F.F.Squash ] Infos Utiles ] Contactez-nous ] Stages ] Des  Sous !!!!! ] News des Ligues/Clubs ]