Liverpool 08

        Général
Accueil
Lettre d'infos
Streaming
Calendrier
Tournois
Photos
Liens


   Rédactionnel
Articles
Archives
Sous Presse
Mémoire Squash

       Joueurs
Joueurs
Classement
France/équipes

       
Fédéral
Ligues/Clubs
F.F.Squash

       Divers

Infos Utiles
StatsSquash
Videos

Annonces
 

Contactez-nous
Des Sous !!!

SITE INTERNATIONAL

 

 

 

Liverpool 08 Open 2006
01-07 May, $78k
07-mai-06, FINALE:
 
[3] Thierry Lincou (Fra) bat [1] David Palmer (Aus)
       3/11, 10/12, 11/5, 11/8, 11/8 (83m)

EH BEN VOILA

Je suis à l’heure actuelle, debout, mon ordinateur sur le couvercle d’une grosse poubelle, car le WIFI marche dans l’arène, mais plus dans le bureau de presse…
Alors, tandis que les gens de MCWILL s’affairent à démonter le court, la Framboise, impériale, continue à écrire, mais juste une petite bafouille pour vous dire qu’il nous a pondu un match d’anthologie, un de plus…

Mené 2/0, et vraiment mené, à tel point que je me suis dit que ça la foutait mal, pour une fois qu’on avait un direct télé…. Et le Thierry, il a pensé la même chose. Et toc, il nous a pris le 3ème, et même mené dans le 4ème 5/0, il te gagne le jeu à l’arrachée.

Mais en 39 finales PSA, David n’avait JAMAIS perdu après avoir mené 2/0. Alors, peut-être s’est-il relâché un peu ? Quoi qu’il en soit, le Thiery y a cru, s’est accroché, un point après l’autre, un point gagnant après une parallèle enkystée dans le crépis du court, et après plus d’une de jeu, nous étions 2/2, balle au centre…

Le 5ème était de tout beauté, les deux joueurs raquette à raquette, et je te donne un point, et je te prends le suivant….Et même après que David ait envoyé sa raquette voler à l’extérieur du court par accident, se prenant au passage un point de pénalité et se retrouvant mené 7/4, il est revenu au score, 7/7.

Je n’avais plus d’ongles, moi…

Mais c’est là que le syndrôme Lincou a frappé. Avec ses parallèles collées au mur, ses lobs à la Nicol, comme il me les décrira plus tard, et ses balles croisées bien profondes, il nous l’a tout retourné, l’Australien. Ayant perdu sa confiance et ses repères, il fera faute directe sur faute directe, et sur un retour de service qui finit dans la plaque, il ne peut que serrer la main du Lincou, victorieux un fois de plus, contre toute attente….

Et c’est qui le Patron…. ???

"Au fur et à mesure du match, je m’améliorais, je jouais de mieux en mieux, je bougeais de mieux en mieux, et je lisais son jeu de mieux en mieux…

"Il prenait la balle si tôt, il était si rapide, j’ai compris qu’il fallait que je ralentisse le rythme, et que je monte la balle parce qu’au milieu du court, il est trop fort.

"Je savais que David n’a presque jamais perdu menant 2/0, et contre moi, je n’ai pas le souvenir d’être revenu de 2/0, alors je savais que ça allait être dur, mais je voulais que les spectateurs soient contents, que la télé soit contente, alors perdre, oui, mais en 3, non. Alors, je me suis accroché pour rester dans le match…

"Grosse satisfaction, grosse grosse satisfaction d’avoir su trouver mes ressources physiques et mentales pour revenir de 2/0, d’avoir réussi à grappiller, petit à petit… Je suis content d’avoir pu aller chercher très loin au fond de moi l’énergie physique et mentale, et aussi d’avoir eu la lucidité de changer mon jeu quand j’ai vu que ça ne marchait pas…

"Je suis content d’avoir retrouvé ma motivation, mon envie de gagner.

"Heureux le garcon…"
                                                     
Thierry
06-Mai-06, Demis:

[3] Thierry Lincou (Fra) bat [8] Karim Darwish (Egy)
               11/8, 5/11, 12/10, 11/6 (60m)

[1] David Palmer (Aus) bat [5] Lee Beachill (Eng)
               11/9, 4/11, 11/7, 11/6 (57m)

LE PATRON VOUS SALUE BIEN…

Oh que ça m’a fait plaisir de le voir jouer aujourd’hui, le Lincou… L’Homme qui ne voulait pas perdre… Quand il partira à la retraite, une fois qu’il ira planter ses choux saveur Océan à la Réunion, c’est cette image qui me restera de lui… Le Thierry contre Shabana à New York, 11/0, 8/0 et qui gagne le match… Sauvant 9 balles de matchs contre Ricketts aux Super Series Finals l’année dernière, puis 7 contre Lee le match suivant… Mené deux jeux à rien 8/2 contre Nick au Super Gérard… et son titre de Champion du Monde contre Lee…Et j’en passe et des meilleures…

Et aujourd’hui, il nous a fait un Lincou de plus contre Karim Darwish, qui pourtant avait bien l’intention de le gagner ce match, et d’inscrire sa première victoire contre notre Champion.

Raté….

Thierry est bien parti, des longueurs de rêves, superbes volées d’attaques, et il te prend le premier, tranquille. Une petite baisse d’énergie, une petite décontraction au second, trop content d’avoir pris un bon départ. Et catastrophe, un très mauvais départ dans le 3ème, 6/0 puis 9/3.

Ah. Peut-être qu’il serait temps de jouer au squash, peut-être, qu’il se dit le Thierry, et il commence, recommence à imposer ses longueurs, et il te le balade à droite à gauche. Et pourtant, il jouait drôlement bien, le Karim. Mais le Patron est motivé, concentré, explosif…

Et pourtant Karim décroche 3 balles de jeu… qu’il ne peut transformer… 10/10. 11/10 pour Thierry, puis Jeu.

Dégoûté le Karim. Mentalement déconnecté, ses vieux démons reprennent le dessus. Et il ne pourra jamais vraiment revenir dans la partie.

Le Patron s’impose, mais en fait plus psychologiquement qu’autre chose. Comme lors de sa victoire contre le Boss il y a quelques semaines, c’est dans la tête que ça se passe…
 

"Je ne mérite pas de gagner.

"Je ne sais pas ce qui s’est passé. Je contrôlais bien le match, mais il est tellement fort, il a très bien joué, et il a tout récupéré dans ce troisième jeu. Et moi, j’étais tellement pressé de gagner ce jeu, j’en ai oublié ma stratégie.

Après ça, j’étais complètement déconcentré, je n’arrêtais pas de me répéter que j’aurais du gagner ce troisième jeu… Et en quelques minutes, c’était terminé…

"Quand j’ai commencé le match, je pensais que j’allais pouvoir le battre, mais j’ai fait de mon mieux… je le battrais la prochaine fois…"

                    
Karim Darwish

TABLEAU

Karim a fait d’énormes progress en 6 mois, et il s’est fait quelques bonnes perfs, il est arrive en demi à Canary Wharf, au ToC, et il a prouvé qu’il peut battre n’importe lequel d’entre nous. Et même si sur le papier, j’étais favori, je m’attendais à un match difficile, et je prêt pour le combat, et même si je n’étais pas à mon top physiquement, vu que j’avais eu deux matchs très durs les jours précédents…

C’était une guerre psychologique, j’ai essayé de bien rester dans les échanges, et même si je ne me sentais pas super bien sur le plan physique, je m’en suis tenu à ce que je fais de mieux, un jeu près des murs, et je crois aussi que j’ai joué quelques bons coups, et aux moments importants. Et aussi, j’ai su m’adapter quand j’ai commencé à fatiguer, et surtout, j’ai évité au maximum son coup droit, parce qu’il est tellement dangereux de ce côté-là…

                    
Thierry

 

05-Mai-06, Quarts:

[3] Thierry Lincou (Fra) bt [7] Gregory Gaultier (Fra)
      11/5, 4/11, 11/3, 0/0 rtd (66m)
[8] Karim Darwish (Egy) bt [2] James Willstrop (Eng)
      12/10, 11/3, 11/8 (43m)

[1] David Palmer (Aus) bt [9] Olli Tuominen (Fin)
      11/6, 11/10(4-2), 11/7 (44m)
[5] Lee Beachill (Eng) bt [4] Nick Matthew (Eng)
      11/4, 11/8, 11/2

PAS BON

Ils nous faisaient pourtant un beau match, les petits. Connaissant le jeu de l’autre par cœur, tout était collé au mur, pas ou peu d’ouverture, des échanges d’une longueur redoutable, s’épiant mutuellement, et étant obligé de tenter le coup gagnant de position impossible.

Résultat, 7 fautes directes pour Greg dans le premier contre 2 pour le Patron, au deuxième 5 pour le Thierry et 1 pour le Kid, et au 3ème, 3 seulement pour le Jeune, et 0 pour le Vieux.

Et puis catastrophe. Alors que Thierry joue une parallèle bien feintée, Greg, pensant peut-être que Thierry lui fait une amortie, part plus à l’avant qu’il aurait dû, et accroche le talon de son coéquipier.

Il tombe lourdement au sol.

Thierry se précipite, mais Greg est blanc de douleur. On sort le Kid du court, on lui met de la glace, mais l’évidence est là. Il ne pourra pas reprendre la partie.

Un Greg au désespoir s’éloigne vers l’hôtel. Thierry se rhabille. Il est en demi-finale, mais l’amertume à la gorge…
 

"Jusqu’au moment de l’accident, on était vraiment dans un bon match, on connaît tellement le jeu de l’autre, nos balles étaient collées au mur, on ne pouvait pas attaquer parce que l’autre ne nous offrait pas d’ouverture. Les échanges étaient très longs, très intenses, et très dur physiquement.

"J’espère que ce n’est pas trop grave, j’ai eu quelques problèmes aux chevilles, alors je sais à quel point c’est difficile de revenir parce que ça prend pas mal de temps avant de faire confiance à ses appuis…"

Thierry

TABLEAU

STOP PRESS ...

Greg va mieux. Après avoir discuté avec son kiné, qui lui a recommandé de remettre de la glace et de l'arnica, le Kid a été capable de revenir dans l'arène. Il ne va pas trop mal, et on espère qu'il pourra très bientôt revenir sur le court....
04-Mai-06, 2ème tour:

[1] David Palmer (AUS) bt [15] Ramy Ashour (EGY)
      11/7, 11/5, 11/6 (32m)
[9] Olli Tuominen (FIN) bt [6] John White (SCO)
       11/7, 11/6, 11/10(2-0) (49m)

[4] Nick Matthew (ENG) bt [11] Adrian Grant (ENG)
       11/9, 11/8, 4/11, 13/11 (68m)
[5] Lee Beachill (ENG) bt [13] Alex Gough (WAL)
       11/6, 11/7, 11/5 (55m)

[7] Gregory Gaultier (FRA) bt [12] Stewart Boswell (AUS)
      11/6, 11/9, 11/6 (63m)
[3] Thierry Lincou (FRA) bt [10] Ong Beng Hee (MAS)
      5/11, 11/8, 13/11, 11/8 (76m)

[8] Karim Darwish (EGY) bt [16] Peter Barker (ENG)
     11/10 (3/1), 11/6, 11/5 (37m)
[2] James Willstrop (ENG) v [14] Shahid Zaman (PAK)
      11/4, 11/5, 8/11, 11/4 (48m)
  

LIVERPOOL 08 : 2ème TOUR

Olli Tuominen (9) créé la 1ère surprise de cette édition 2006 en sortant au 2ème tour l’écossais John White (6).

Le Finnois volant a eu raison de l’Ecossais frappeur (un smash enregistré à 172 mph à son actif, je vous laisse faire la conversion en kmh), ancien numéro un mondial, en 3 jeux et 49 mn. Il rencontrera David Palmer en quart de finale.

Les autres rencontres ont confirmé les têtes de séries.

Thierry et Greg s’affronteront donc aujourd’hui à 13h, pour une place en demi-finale.

Allez, et que le meilleur gagne …
                                                    
Carole Plegat

CHAUD DE CHEZ BRÛLANT

Ooooouuuuuh que cela n’a pas été un match facile… Il a fait le match de sa vie, le Bengy. C’est marrant, cela m’a rappelé leur match durant le premier Canary Wharf, où Thierry avait perdu en finale contre James d’ailleurs (mais avait battu Peter), avant la période de numéro 1 mondial. Durant les poules, Thierry avait joué contre un Beng Hee en pleine crise de confiance, mais qui avait réussi à le battre pareil, jouant du feu de Dieu… La dernière fois qu’ils ont joué, c’était à Qatar, et Thierry l’avait bien scotché, mais cette fois, une autre histoire….

Thierry a bien joué, même s’il fait 12 fautes directes ( sur 4 jeux, ce n’est que 3 fautes par jeu), contre 9 pour Beng Hee, mais il lui aura fallu un petit temps pour trouver le bon mélange entre contre-amortie et grosse frappe à l’arrière.

Bengy, il adore te coller une petite amortie devant, à droite, à gauche, il te la flick, il te la lobe… Il faut être constamment en extension, et tu passes ta vie à voler d’un côté du court à l’autre, bien plus que contre un autre joueur où le déplacement est plutôt avant arrière….

Alors, bon, match serré, mais en 4 seulement, quand même….

"Quand Bengy joue contre moi, il est libéré, il n’a rien à perdre… De plus, cette année, il a eu une bonne année, il a fait quelques bonnes perfs, et il a repris confiance en lui.

"Je pense que je n’ai pas mal joué, mais qu’il a fait vraiment un superbe match. C’était une partie bien accrochée, bien équilibrée, surtout comparée à notre rencontre à Qatar où je l’avais battu 3/0 facilement.

"Aujourd’hui, il avait confiance en lui, il est en excellente condition physique, mais je pense que ce qui a fait la différence aujourd’hui, c’est le petit plus d’envie, c’est dans la tête, et c’est peut-être ça qui lui fait faire la faute à la fin, deux fautes directes d’affilées alors qu’il n’en avait pratiquement pas fait de la partie….

"J’espère que ce match ne va pas me pomper trop d’énergie pour le reste du tournoi, mais ça m’a fait du bien sur le plan de la confiance de gagner un match aussi intense et disputé…

"Pour demain, Greg étant maintenant un joueur du top 8, il va falloir qu’on s’habitue à jouer l’un contre l’autre, comme le font les anglais en permanence. Alors, il faut que ces matchs devient « monnaie courante », et qu’il devienne non seulement mon pote, mais aussi un de mes adversaires…"

                               Thierry
 

EN CONTRÔLE

Greg nous a fait un très bon match contre l’Australien Stewart Boswell. Il était dynamique dès le début du match, incisif et très positif. Un peu râleur, mais bon, c’est notre Greg, ça. Le sol était très glissant, et comme Bozza transpire énormément (c’est sans doute pour ça qu’il est si maigre, le pauvre), ça n’aidait pas.

Les échanges furent très longs, avec des records de longueurs quelquefois, et notre Kid concentré, patient, précis, bref, plus dangereux que dangereux… Et tout c’est joué dans le 2ème, où les deux joueurs étaient au coude à coude pendant tout le match 7/7, 8/8, 9/9. Un échange monstrueux où ils finissent tous les deux par terre. Une amortie de revers nick de Greg et une balle sortie par Bozza, et le Kid se retrouve à mener 2/0.

Dans le 3ème, l’Australien a accéléré le rythme et a prit plus l’initiative, forçant le Français à défendre et ralentir. Mais à 5/5, le travail de sape a payé, et Bozza a fait plaque sur plaque, donnant confiance et sursaut d’énergie au Kid, qui finit rapidement 11/6…

"J’ai joué vite, je me sentais bien physiquement. Lui, il faut l’attaquer après avoir bien volleyé. On a eu quelques échanges très dur, et je l’ai senti plier. Moi, par contre, je me sentais bien.

"Au troisième, j’ai donné un extra boost. Là aussi, on a eu un échange très dur, et physiquement, j’ai senti qu’il souffrait.

"Aujourd’hui, je tapais bien la balle, je bougeais assez vite, et quand je me sens comme ça, je suis confiant. Et très content de gagner 3/0 un très bon match…"

                                 Greg
03-Mai-06, premier tour :

Gregory Gaultier bat Dan Jenson 11/7 11/9 11/9 (50m)
Ong Beng Hee bt Renan Lavigne   11/3, 11/5, 11/8 (33m)
Thierry Lincou bat Stacey Ross 11/8, 11/2, 11/6 (35m)
 
"Je mène à chaque fois, dans chaque jeu, et je me fais remonter, un peu à cause de la fatigue du voyage, un peu parce que je me déconcentre. Et j’ai aussi été un peu gêné par certaines décisions de l’arbitre, pas seulement contre moi, mais bon, cela ne m’a pas aidé à rester à me concentrer…

"Comme je n’étais pas trop sûr de mes jambes, j’ai joué un jeu plus patient, et j’ai été plus hésitant à l’amener devant. J’essayais de rentrer des coups seulement quand je menais au score..

"Avec Dan, il faut toujours être attentif, il est très précis dans ses longueurs, et très dangereux. Alors je suis content de gagner en trois, et de ne pas rester sur le court pendant 2 plombes."

                                 Greg

"J’aurais sans doute être dû être à l’attaque, au lieu d’attendre, d’attendre, et d’attendre encore… J’aurais du accélérer, mettre plus de poids dans la balle, et ainsi me créer plus d’opportunités.

"Depuis trois semaines, je suis revenu à Reading, un club où j’ai passé beaucoup de temps lorsque j’étais plus jeune, et où sont basés Anthony Ricketts, Stewart Boswell et Cameron Pilley. J’ai eu ainsi la possibilité de jouer très souvent, et dans un club où je me sens très à l’aise….

"Tu sais, si tu ne joues pas des matchs difficiles, régulièrement, tu ne peux pas espérer entrer sur le court et jouer au top niveau…"

                                  Dan Jenson

 
"C’aurait pu être un match piège. On a pas l’impression qu’il est rapide, le Stacey, et pourtant, il arrive sur la balle à vitesse G. Aussi, il cache bien ses coups. Durant le British, il m’avait pris un jeu, alors aujourd’hui, j’étais très concentré.

"C’était le jeu parfait pour moi, comme je suis encore un peu fatigué des Europes, je ne voulais surtout pas me jouer un match long et intense, alors, une victoire en 3/0, c’est parfait, c’est exactement ce qu’il me fallait, cela va me donner plus de temps pour me reposer avant le match de demain contre Beng Hee.

"Pour les Europes, Greg et moi on était très content, car nous avons tous les eux battus des joueurs mieux classés que nous. On a essayé de grappiller quelques jeux en 3 et 4, mais on a pas réussi.

"J’étais content de mon match contre James, c’est toujours bon de battre un anglais dans un par équipe. On ne peut pas dire que c’était une finale à vous ronger les ongles, mais quand même, on y a cru jusqu’au bout…

"Après mon mauvais moment à la fin de l’année, j’ai bien retrouvé ma motivation, mon envie de jouer, et oui, je suis très content d’être de retour dans le top 3…"

                            Thierry

"Dans le premier jeu, je suis bien parti, mais dans le second, j’ai été complètement débordé. Dans le 3ème, c’était aussi assez disputé, mais physiquement, j’ai commence à souffrir…

"En plus, j’avais du mal à m’habituer aux conditions, au court, et en même temps, à jouer Thierry et tenter d’imposer mon jeu…"

                            Stacey Ross

 

TABLEAU


Liverpool Echo

 

02 mai 06

Liverpool 08 :
Des Qualifiés bien imprévisibles.


Liverpool 08 rassemble cette année le plus grand nombre de joueurs parmi les mieux classés, attirés par les 77.500 $ de prix. Le tableau final démarre ce 3 mai pour se terminer dimanche 7 mai. Les derniers matchs de qualification se sont achevés sur des résultats parfois inattendus.

Ainsi, 3 anglais se sont défaits de compatriotes mieux classés, gagnant ainsi leurs places dans le tableau final :

- Lee Drew a éliminé Mark Chaloner au terme d’un marathon de 83 mn, après avoir sauvé une balle de match.

- Daryl Selby a sorti le récent champion d’europe junior Simon Rosner en trois jeux et 37 mn.

- Le derby du Surrey entre Ben Garner et Stacey Ross s’est achevé au profit de Ross, en 35 mn et 3 jeux. Ce dernier rencontre Thierry au 1er tour du tableau final.

Par ailleurs, deux australiens, Dan Jenson et Paul Davis, s’affrontaient pour avoir le plaisir de jouer Greg dans le tableau : c’est Jenson qui a gagné…

La tête de série n° 1 du tournoi, David Palmer, rencontrera l’irlandais d’origine australienne Liam Kenny, issu des qualifications grâce à sa victoire sur Jesse Engelbrecht, du Zimbabwe.

Quant à James Willstrop, n° 2 du tournoi, il affrontrera l’indien Ritwik Bhattacharay, lequel a battu de façon impressionnante Jean Michel Arcucci, 3/1 en 72 mn, pourtant mieux classé.

                                     
Carole Plegat

Liverpool 08 Open 2006
01-07 May, $78k
Premier tour
May 03
2ème tour Quarts Demis Finale
[1] David Palmer (AUS)
11/4, 3/11, 11/5, 11/7 (49m)
[Q] Liam Kenny (IRL)
David Palmer
11/7, 11/5, 11/6 (32m)
Ramy Ashour
David Palmer

11/6, 11/10(4-2), 11/7 (44m)

Olli Tuominen
David Palmer

 

11/9, 4/11, 11/7, 11/6 (57m)

 

Lee Beachill

David Palmer 

 

3/11, 10/12, 11/5, 11/8, 11/8

 

Thierry Lincou

 

[15] Ramy Ashour (EGY)
11/5, 11/7, 11/6 (28m)
Alex Stait (ENG)
[6] John White (SCO)
11/10(2-0) 11/10(3-1) 11/4 (47m)
Simon Parke (ENG)
John White
11/7, 11/6, 11/10(2-0) (49m)
Olli Tuominen
[9] Olli Tuominen (FIN)
11/4, 11/5, 11/7 (30m)
[Q] Scott Handley (ENG)
[4] Nick Matthew (ENG)
7/11, 11/6, 11/6, 9/11, 11/7 (83m)
Davide Bianchetti (ITA)
Nick Matthew
11/9, 11/8, 4/11, 13/11 (68m)
Adrian Grant
Nick Matthew

11/4, 11/8, 11/2

Lee Beachill

[11] Adrian Grant (ENG)
7/11, 11/6, 11/4, 11/6 (53m)
[Q] Daryl Selby (ENG)
[5] Lee Beachill (ENG)
11/5, 11/4, 5/11, 11/2 (49m)
Cameron Pilley (AUS)

Lee Beachill
11/6, 11/7, 11/5 (55m)
Alex Gough
 
[13] Alex Gough (WAL)
11/5, 11/2, 11/5 (36m)
Jonathan Kemp (ENG)
[12] Stewart Boswell (AUS)
11/9, 9/11, 11/4, 11/5 (56m)
[Q] Lee Drew (ENG)
Stewart Boswell
11/6, 11/9, 11/6 (63m)
Gregory Gaultier
Gregory Gaultier

11/5, 4/11, 11/3, 0/0 rtd (66m)

Thierry Lincou
Thierry Lincou

 

11/8, 5/11, 12/10, 11/6 (60m)

 

Karim Darwish

[7] Gregory Gaultier (FRA)
11/7, 11/9, 11/9 (50m)
[Q] Dan Jenson (AUS)
[10] Ong Beng Hee (MAS)
11/3, 11/5, 11/8 (33m)
Renan Lavigne (FRA)
Ong Beng Hee
5/11, 11/8, 13/11, 11/8 (76m)
Thierry Lincou
[3] Thierry Lincou (FRA)
11/8, 11/2, 11/6 (35m)
[Q] Stacey Ross (ENG)
[16] Peter Barker (ENG)
11/3, 116, 11/7 (31m)
Joseph Kneipp (AUS)
Peter Barker
11/10(3/1), 11/6, 11/5 (37m)
Karim Darwish
Karim Darwish

11/5, 4/11, 11/3, 0/0 rtd (66m)

James Willstrop
[8] Karim Darwish (EGY)
11/8, 11/3, 11/4 (30m)
[Q] Hisham Ashour (EGY)
[14] Shahid Zaman (PAK)
9/11, 11/5, 11/6, 7/6 rtd (65m)
Joey Barrington (ENG)
Shahid Zaman
11/4, 11/5, 8/11, 11/4 (48m)
James Willstrop
[2] James Willstrop (ENG)
11/10(3-1), 11/10(3-1), 11/5 (39m)
[Q] Ritwik Bhattacharya (IND)

   
   Qualifying, Liverpool Cricket Club:

   Finales, 02-Mai:

   Lee Drew (ENG) bt Mark Chaloner (ENG)                 9/11, 11/9, 9/11, 11/5, 11/10(2-0) (83m)
   Ritwik Bhattacharya (IND) bt Jean-Michel Arcucci (FRA)  11/8, 8/11, 11/10(2-0), 11/2 (72m)
   Stacey Ross (ENG) bt Ben Garner (ENG)                         11/4, 11/5, 11/5 (35m)
   Liam Kenny (IRL) bt Jesse Engelbrecht (ZIM)                   11/8, 11/3, 11/4 (38m)
   Scott Handley (ENG) bt Alister Walker (ENG)                   11/9, 11/2, 11/0 (31m)
   Hisham Mohd Ashour (EGY) bt Aamir Atlas Khan (PAK)   11/9, 8/11, 11/5, 11/3 (45m)
   Daryl Selby (ENG) bt Simon Rosner (GER)                      11/6, 11/7, 11/7 (37m)
   Dan Jenson (AUS) bt Paul Davis (AUS)                           11/3, 11/4, 11/2 (32m)


   Premier tour, 01-Mai:

  
Mark Chaloner (ENG) bt Andrew Breen (ENG)              11/2, 11/5, 11/4 (16m)
   Lee Drew (ENG) bt Kris Meadows (ENG)                     
11/3, 11/6, 11/7 (20m)
   Jean-Michel Arcucci (FRA) bt Chris Simpson (ENG)       2/11, 7/11, 11/4, 11/8, 11/5 (66m)
   Ritwik Bhattacharya (IND) bt Rob Sutherland (WAL)
    11/10(3-1), 10/11(0-2), 11/7, 11/2 (42m)
   Ben Garner (ENG) bt Stephen Siviter (ENG)
                11/9, 11/7, 11/10(5-3) (29m)
   Stacey Ross (ENG) bt Jonathan Harford (ENG)
             11/9, 11/5, 11/5 (45m)
   Liam Kenny (IRL) bt Jethro Binns (WAL)                       11/4, 11/9, 11/9 (36m)
   Jesse Engelbrecht (ZIM) bt Saurav Ghosal (IND)         
11/7, 11/8, 11/8 (31m)
   Scott Handley (ENG) bt Shaun le Roux (ENG)
              7/11, 11/5, 11/5, 3/11, 11/8 (42m)
   Alister Walker (ENG) bt
Julien Balbo (FRA)                   11/8, 11/6, 11/6 (34m)
   Aamir Atlas Khan (PAK) bt Ryan Thompson (NAM)       
11/5, 11/7, 11/8 (31m)
   Hisham Mohd Ashour (EGY) bt Robbie Temple (ENG)    
11/9, 11/4, 11/6 (24m)
   Simon Rosner (GER) bt Keith Thomason (ENG)            
11/7, 11/8, 11/8 (19m)
   Daryl Selby (ENG) bt Darren Lewis (ENG)                    
11/4, 11/3, 11/2 (29m)
   Paul Davis (AUS) bt Arshad Iqbal Burki (PAK)               11/5, 11/8, 11/5 (34m)
   Dan Jenson (AUS) bt Tom Richards (ENG)                   
11/9, 11/2, 11/9 (34m)
 

All content ©2004-2013 Framboise Gommendy

Accueil ] Archives ] Calendrier ] Recherche SiteSquash ] Tournois ] Stages 2009 ] Photo Classics ] Sous Presse 2010 ] Veterans 2008-2009 ] Articles ] Classement ] Joueurs ] Liens ] Parlons-en ] F.F.Squash ] Infos Utiles ] Contactez-nous ] Stages ] Des  Sous !!!!! ] News des Ligues/Clubs ]